Émotion devant cette photographie de Lucienne soudain découverte en feuilletant un vieux numéro de la revue Pays de Provence. Assise au centre de sa bibliothèque pour y être interviewée, elle semble un peu surprise et, bien que chez elle, en son royaume, pas tout à fait à l'aise. Je sais qu'elle avait justement beaucoup de peine à supporter l'œil d'une caméra. Être filmée la dérangeait profondément, comme si on lui volait là, subtilement, une part réelle de son âme, m'avait-elle confié, tel jour, après le récent passage d'un cinéaste pour un reportage télévisuel. À un moindre degré, il devait encore en être ainsi, je suppose, de sa sensibilité devant le simple objectif d'un photographe.

Lucienne Desnoues 2Joie, cependant, de la retrouver comme si elle était encore là, parmi nous, bien que pour ma part c'était le plus souvent beaucoup plus familièrement - autour d'une tasse de café brûlant ou au cours d'un bon repas convivial pris en commun avec d'autres - que nous devisions comme on dit, de concert, parlant de tout et de rien, d'un travail urgent à effectuer à son jardin, d'écriture, de lectures en cours ou, tout aussi bien, de sa dernière fabuleuse cueillette de salades sauvages ou de mousserons !

Jean n'est plus déjà - emporté en 86 -, et leurs filles résident en Belgique. Elle est assez seule intérieurement malgré les présences rassurantes et affectueuses de Serge et de sa soeur Ida habitant tous deux près d'elle, à deux pas. En dehors de ces précieux amis de longue date et de quelques autres - peu nombreux et plus lointains - du village, elle communique alors de préférence par " épistoles " - un mot qu'elle aimait bien ! - et bien sûr par poèmes interposés jusqu'à l'autre bout du monde !

De temps en temps, son ami Régis Dejasmin la fête généreusement, à Manosque ou ailleurs, par un somptueux récital-célébration de ses poèmes; mais par contre, hélas, aucune autre manifestation la concernant exclusivement n'aura jamais eu lieu dans aucun des nombreux établissements culturels de la région. Il aurait pourtant été heureux et facile, plus que normal et très fructueux pour tout le monde de la faire reconnaître pour une fois ici, et surtout de son vivant, parmi ses pairs, les grands poètes, en célébrant pendant une quinzaine ou deux, son patient travail d'orfèvre en écriture et sa présence fervente en Haute-Provence, territoire qui lui était - depuis sa mémorable rencontre avec Lucien Jacques, (lequel lui « ouvrit grand les portes du beau pays sec ») - terre d'élection selon son cœur et son esprit de poète. (NB : ajoutons que ce que je fais remarquer ci-dessus pour Lucienne est valable, véridique et tout aussi profondément regrettable, pour le romancier Pierre Magnan.)

Chaque Noël, sacrifiant au rituel traditionnel de certains écrivains, elle confectionna toujours passionnément quelque chose bien à l'avance pour l'y faire paraître en toute petite édition, quasi confidentielle - où le merveilleux fait merveille sous la forme d'un poème ou d'un conte dans lequel elle nous fait, avec un grand talent inspiré, éprouvé et délicatement au point, traverser les apparences de la façon la plus magique et à la fois la plus naturelle du monde !

C'est d'ailleurs là son point fort, bien présent tout au long de son œuvre.

*

Quelques liens utiles :

Le livret Trois de Montjustin.

Lucienne Desnoues.Trois vers orphelins ?

Un fromageon de mots.

Travail et mobiles poétiques par Lucienne Desnoues.

Marcel Thiry et le tournoi...par Lucienne Desnoues.

De Villon ... à Desnoues par Ismaël.

Lucienne Desnoues ou la poésie de la terre.

Causerie de Lucienne Desnoues. 1ère partie.

Causerie de Lucienne Desnoues, suite et fin.

Rencontre et article de Claude-Henri Rocquet

Lucienne Desnoues, clin d'œil dans un livre d'or.

Lire Lucienne Desnoues

L'orme et le cerf perdent leurs branches par Ismaël.

Quelques traits rouges et une baguette de Sourcier par Gérard Allibert.

La vie...gne de Jean Mogin.

La vigne d'Aldo par Lucienne Desnoues.

Le sourcier Lucien Jacques, par Lucienne Desnoues.

Après vingt ans par Lucienne Desnoues.

Hors-d'œuvre spirituel par Lucienne Desnoues

Noël de la maison neuve par Lucienne Desnoues.

 

Bonne et heureuse année 2017 !

 

 

 

 

Problème des images  Problème d'affichage des images


Bonjour à toutes et à tous,
Nous rencontrons des problèmes d'affichage des images depuis notre dernière mise à jour technique, celles-ci n'ont pas disparu et sont toujours présentes sur nos serveurs. Notre équipe technique travaille pour corriger ce problème au plus vite. Merci de votre compréhension. Canalblog.