C'est à l'occasion d'un 7 octobre - « en cet octobre » est-il écrit tout au début - à la fois jour anniversaire et fête de Serge célébrés cette année-là par un grand nombre d'amis de tout âge et de toutes conditions dans une ferme-auberge perdue sur le plateau d'Albion que - nous ayant tout d'abord tous réunis sous les ramures tutélaires de trois-quatre grands et énormes chênes multicentenaires - Lucienne nous avait lu avec grand plaisir et une fantaisie bien à elle, ces deux pages de vers très affectueux que, toute affaire cessante, elle avait en secret tenu à concocter la veille.

Leur restait, à elle trois ans à vivre et à lui dix.

Fantaisie Lucienne

Fantaisie Lucienne 2

Quelques liens :

Travail et mobiles poétiques par Lucienne Desnoues.

Bonne et heureuse année 2017 ! Préface Desnoues

Marcel Thiry et le tournoi...par Lucienne Desnoues.

Pour Marcel Thiry par Lucienne Desnoues.

Pour Marcel Thiry par Lucienne Desnoues.

Fantaisies autour du trèfle.

Noël de la maison neuve par Lucienne Desnoues.

Sur une photographie de Lucienne Desnoues.

De Lucienne à Serge

Note de service d'époque et de la main même de Lucienne XIV à son maître jardinier.

De Villon ... à Desnoues par Ismaël.

Lucienne Desnoues ou la poésie de la terre.

Causerie de Lucienne Desnoues. 1ère partie.

Causerie de Lucienne Desnoues, suite et fin.

Rencontre et article de Claude-Henri Rocquet

Lucienne Desnoues, clin d'œil dans un livre d'or.

Lire Lucienne Desnoues

L'orme et le cerf perdent leurs branches par Ismaël.

Quelques traits rouges et une baguette de Sourcier par Gérard Allibert.

La vie...gne de Jean Mogin.

La vigne d'Aldo par Lucienne Desnoues.

Le sourcier Lucien Jacques, par Lucienne Desnoues.

Après vingt ans par Lucienne Desnoues.

Hors-d'œuvre spirituel par Lucienne Desnoues.

Entre Lucienne Desnoues et Jean Mogin.

Une épistole de Lucienne Desnoues aux Fiorio

 Natures mortes par Lucienne Desnoues.

 Un court poème que Lucienne m'avait offert.