Dans le livre d'or de la Rétrospective Fiorio de l'été 1994 qui eut lieu dans le cadre magnifique du château de La Tour d'Aigues se trouve un amical et poétique clin d'œil de Lucienne Desnoues en direction de son ami Serge :

Livre d'or 2

Livre d'orEn partie incompréhensible tel quel, il faut donc savoir - pour en goûter tout le sens et tout le sel - que confronté dans une interview à la bien inncocente question : « Peignez-vous rapidement ? » Serge avait répondu - comme il le faisait souvent lorsqu'il s'agissait de lui ou de sa peinture - sur le mode humoristique imagé qui lui était très personnel : « Oh que non ! Il doit même y avoir un ou deux escargots dans mon arbre généalogique ! » Ce qui, étant arrivé aux oreilles de Lucienne lui avait bien plu puisque, ayant visité l'exposition, elle s'en est donc souvenu et servi au moment de laisser elle-même une trace écrite de son sentiment sur le livre d'or !

Cette petite anecdote étant ici simplement prétexte à piqûre de rappel de l'exposition Lucienne Desnoues dont l'inauguration a lieu demain soir, mardi 12 à 18 heures à la Médiathèque Lucien Jacques de Gréoux-les-bains.

Voir aussi l'article plus complet déjà paru sur cette heureuse manifestation : sergefiorio.archives/2016/07/05/

Et aussi :

 

Travail et mobiles poétiques par Lucienne Desnoues.

 

Bonne et heureuse année 2017 ! Préface Desnoues

 

Marcel Thiry et le tournoi...par Lucienne Desnoues.

 

De Villon ... à Desnoues par Ismaël.

 

Lucienne Desnoues ou la poésie de la terre.

 

Causerie de Lucienne Desnoues. 1ère partie.

 

Causerie de Lucienne Desnoues, suite et fin.

 

Rencontre et article de Claude-Henri Rocquet

 

Lucienne Desnoues, clin d'œil dans un livre d'or.

 

Lire Lucienne Desnoues

 

L'orme et le cerf perdent leurs branches par Ismaël.

 

Quelques traits rouges et une baguette de Sourcier par Gérard Allibert.

 

La vie...gne de Jean Mogin.

 

Le sourcier Lucien Jacques, par Lucienne Desnoues.

 

Après vingt ans par Lucienne Desnoues.

 

Hors-d'œuvre spirituel par Lucienne Desnoues.

Une épistole de Lucienne Desnoues aux Fiorio

Un court poème que Lucienne m'avait offert.

 

 

*

ET de la part d'Hubert Blond :

À vous qui avez suivi l'aventure depuis le début.  
Je viens de recevoir un beau cadeau d'anniversaire : 14 minutes d'un film dédiées à mon livre Parcours poétiques du Berger Albert. Le voici sur ce lien :  
À partager sans modération.
 
Bien à vous,
Votre facteur Hubert
 
P.S : Wego production, c'est Elsa İsoardi et Jean Claude Flaccomio qui savent utiliser une technologie de pointe miniaturisée pour permettre à l'auteur de s'exprimer sans ambarras.
Je les remercie très chaleureusement pour cette tribune magnifique qu'ils m'ont offerte le 24 mars dernier.

 

AINSI QUE sur le blog bonnesbobines de notre ami Bernard Baissat : LE CANARD ENCHAÎNÉ A 100 ANS, numéro spécial