Serge Fiorio - 1911-2011.

15 octobre 2019

Page d'un livre d'or.

Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 octobre 2019

Texte de Serge présentant la peinture de Viwène. 1975.

   Ce genre de pratique ne trouvant jamais aucune place en ses mœurs, le texte de Serge qu'on va lire n'est pas une page d'envoi ou de renvoi d'ascenseur. Il l'a écrit de lui-même d'enthousiasme pour servir de présentation à l'exposition des œuvres de Viwène qui eut lieu en été 1977 à la galerie Le Castrum à Roussillon, dans le Vaucluse, chez Gertrude Seydelmann où lui-même avait déjà exposé. Il est plus que probable - parce que véritablement acquis à cette peinture - que ce soit lui qui ait présenté Viwène à Gertrude chez... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 octobre 2019

Gouache ou lavis d'encre ?

   L'unique photo dont j'en dispose - à partir de la numérisation d'une plaque de verre - étant en noir et blanc, s'agit-il d'une gouache ou bien d'un lavis d'encre ? Serge les pratiquant tour à tour à cette époque, je ne saurais le dire avec certitude tout en penchant cependant pour une gouache à cause de la lumineuse délicatesse du ciel ainsi que du fond de paysage, difficile à rendre, il me semble, par l'autre moyen. Je crois qu'il faut examiner cette œuvre en la situant tout de suite dans son contexte historique... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 octobre 2019

Viwène.

    Voilà un beau et véritable peintre, authentique, à la personnalité et à l'œuvre duquel n'a pas même encore été faite la moindre allusion en ce blog ; étant pourtant l'un des artistes que Serge, aimant son dessin et sa peinture, a côtoyé de près quand elle a - de plus - habité et peint pendant plusieurs années, environ de 1965 à 75, au quartier St-Denis, au pied du clocher, tout en haut de Reillanne. Dommage que j'aie malencontreusement égaré le catalogue d'exposition où figure sa biographie car je ne suis pas... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 octobre 2019

Le Corps adossé à un fusil baissé...par Jean Benoist.

   Voici, après Ciel, terre et rêve écrit à propos de la peinture de Serge qu'il a bien connu et dont il a fréquenté l'atelier, un autre texte de Jean Benoist concernant cette fois une œuvre très particulière du martiniquais Joseph René-Corail, « un peintre, écrit-il, qui a été un ami et que j'appréciais beaucoup. » L'admiration et l'amitié de Jean Benoist pour la peinture Fiorio me sont évidemment un bon et même excellent prétexte pour partager en ce blog, pourtant d'ordinaire... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 septembre 2019

Bouteilles à la mer...

   On voit deux seaux dans un puits monter et descendre ; quand l'un revient plein, l'autre doit y retourner. Johann Friedrich von Schiller *   Bouteilles à la mer tout ce que l'on peut plus ou moins bien écrire jour après jour sur ce qui, entre tout, nous tient le plus à cœur ! Ne sachant pas, jamais, où cela va, à un moment ou à un autre, bien finir par échouer ; réussissant alors parfois à toutefois convaincre, à être partager, à élargir le regard de l'autre ou bien au contraire à le focaliser sur tel ou tel sujet... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 septembre 2019

Lucien Jacques. Dans la foulée de Lucien Jacques au musée Regards de Provence.

Lucien Jacques devant sa maison de Montjustin, 1954. Photo X, archives Serge Fiorio . Le seul ami et le (trop fameux et sempiternel) cousin de Giono.    Battons le fer pendant qu'il est chaud ! À la suite de l'encore récente publication ici même de Lucien Jacques au musée Regards de Provence, j'ai aussitôt reçu,... Lire la suite... Arts Beaux livres Peinture * Hier matin... Lucien Jacques (1891-1961) au musée municipal de Forcalquier.   Lucien Jacques au... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 septembre 2019

Aux enchères le 18 octobre prochain.

  On nomme amoureux celui qui, en courant sur la neige, n'y laisse point trace de ses pas.Dicton turc * Chassez le surnaturel, il revient au galop.Norge *    Typique proche cousine de celles de certains primitifs italiens, cette œuvre est un pur joyau de poésie en lequel mouvement et immobilité se séduisent et s'accordent, s'y renforçant l'un l'autre en un juste équilibre.   Huile sur toile, 65x55 cm, 1965 ? Pas âme qui vive à la ronde ! Sinon, sur la droite, une dense théorie de moines s'avançant -... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 septembre 2019

Lucien Jacques au musée Regards de Provence.

Lucien Jacques gravant une stèle à la mémoire de son ami Yves Farge. Montjustin, sur la place, 1954. Photo X, archives Serge Fiorio.    Chaque chose vient à son heure, paraît-il. Il semble qu'il en soit en tout cas ainsi aujourd'hui pour Lucien Jacques - 1891... Lire la suite... Arts - Beaux livres - Peinture * Hier matin... Lucien Jacques (1891-1961) au musée municipal de Forcalquier.   Lucien Jacques. Dans la foulée de Lucien Jacques au... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 septembre 2019

Des nouvelles de l'Association des Amis de Lanza del Vasto.

Barque de pêche par Lanza del Vasto, dessin, Inde, 1954. *Quelques liens : Le site de l'Association des Amis de Lanza del Vasto.Amis de Lanza del Vasto et blog Serge Fiorio.Petite pierre blanche.Frédéric Richaud : Voir Gandhi vient de paraître.Le pacifisme des Fiorio.Portrait de Lanza del Vasto (chapitre XII d'Habemus Fiorio !).Dietrich-Fiorio.L'ami Luc DietrichLuc Dietrich - Biographie...Luc Dietrich par Frédéric Richaud. Lanza del Vasto. Un article du Provençal... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 septembre 2019

À propos de "conférences".

   Pour les "conférences"-Fiorio-façon-Dédé, il m'est venu l'idée que pour que soient suscitées et puis posées toutes sortes de bonnes questions (que le public en général trop réservé ne pose pas, ou en tout cas pas assez souvent à mon goût), il me faudrait pratiquer autrement que je ne l'ai fait jusqu'ici, ici et là de temps à autre : en "embauchant" une personne, une sorte d'intervieweur ou d'intervieweuse avec qui aurait été préalablement mis au point en ses grandes lignes un questionnaire ad hoc qu'il ou elle me ferait... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 septembre 2019

Une source d'inspiration majeure : le carnaval au village de Taninges.

  Chacun de mes tableaux raconte quelque chose. Serge Fiorio *    La réinvention réussie d'une scène burlesque sous la forme d'un de ses tableaux semble devoir être d'autant plus facile - et comme naturelle à Serge - qu'il puise pour ce faire en un mémorable vécu personnel de la meilleure espèce : le carnaval de Taninges, fête du rire et du mystère, auquel il participa fort activement en sa jeunesse, sans réserve, de 1924 à sa mobilisation de 39. Comme magistralement exprimé dans l'impressionnant célèbre tableau du... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 septembre 2019

A la page 275 de Pour saluer Fiorio.

 *  Traduzione a cura di Agostino Forte : Alla pagina 275 di Pour saluer Fiorio.    Quando mostra un quadro ai suoi visitatori Serge mantiene il silenzio e in quel silenzio la tela parla per lui.Possiamo esclamare, andare in visibilio, esagerare; la scena è sempre quella.Mi ricordo di quella volta, si era nel suo studio, che lo sentii tuttavia pronunciare una frase:- « Ah, Signor Fiorio, adoro la vostra pittura. »Al che Serge, ridendo, di rimando rispose:- « Ah sì? Anch'io sa!? »E poi c'è il silenzio della... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 05:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 septembre 2019

Le tout premier Mot du président.

   C'est notre cher Henri Mérou, le fameux calligraphe reillannais qui l'a déniché dans son moulon d'archives et me le communique aimablement. Qu'il en soit ici remercié, bon usage en est fait tout de suite car, comme lui, s'il y a une chose que je n'aime pas, c'est bien de laisser perdre en laissant mourir ce genre de chose au fond d'un tiroir.  Toujours très court, lapidaire, Le Mot du président était l'entrée en matière usuelle du bulletin trimestriel de l'association Les Amis des Arts, crée en 72, si... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 septembre 2019

Lucienne Desnoues intègre la liste des biographies d'auteurs du Salon littéraire.

        Petite‑nièce du maréchal‑charron du Grand Meaulnes, Lucienne Desnoues, née Dietsch, voit le jour à Saint‑Gratien, dans le Val‑d’Oise, en 1921. Elle est décédée en 2004 à Manosque, dans les Alpes‑de‑Haute‑Provence. Son enfance se déroule à la... Lire la suite Biographie d'auteur Poésie * Traduzione a cura du Agostino Forte : Lucienne Desnoues completa la lista delle biografie d'autore in occasione del Salon littéraire.    Pronipote del carradore... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 août 2019

Un paragraphe de Pour saluer Fiorio. 2011.

Toute naissance est la renaissance d'un ancêtre. Proverbe africain *      Dans une Nativité, peindre un œuf sur un chapeau posé à terre aux pieds de l'Enfant Jésus, cela suppose, par-delà la prosaïque offrande, une grande familiarité d'esprit. D'esprit de création. À moins que ce soit la poule elle-même qui soit venue l'y pondre ! « Chi lo sa ? »  dit Serge.Il est vrai que ses toiles sont pleines de ce genre de choses, inexplicables et naturelles, pareilles au monde car nous sommes à lui... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 août 2019

Deux trois remarques en passant. Billet d'humeur.

   Alors ils reconnurent que c'était une vraie princesse puisque, à travers les vingt matelas et les vingt édredons en plumes d'eider, elle avait senti le petit pois. Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d'une authentique princesse. Andersen *    C'est la lecture d'un récent article paru aux Soirées de Paris à propos de l'exposition photographique de Sally Mann, artiste de la dégradation (pour moi une parfaite inconnue, mais cela peu importe) qui me pousse à deux trois... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
21 août 2019

L'amitié des frères Fiorio. 1

   Tout récemment, j'envoyai ce portrait d'Aldo Dario Fiorio à un ami en le lui légendant ainsi : « Aldo fut véritablement pour Serge l'équivalent de qui fut Théo pour Vincent. » Il m'en remercia aussitôt vivement tout en ajoutant : « Vous me l'apprenez, je n'en savais vraiment rien. Théo a été connu grâce à la correspondance avec son frère, mais sans doute rien de la sorte entre eux en le cas...»Et il poursuivait en m'invitant alors à prendre la plume pour faire savoir et connaître la valeur de ce... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 août 2019

Sainte-Croix-à-Lauze au travail, de Corinne Donzaud.

   Il s’agit de l’histoire au présent d’un minuscule village de Haute-Provence à travers – on ne peut guère plus fidèle - le double portrait, écrit et photographique, d'une centaine de ses habitants. Le plus souvent scribe par bien des côtés, l'auteur s'efface à chaque fois quasi complètement derrière son sujet, préférant donner directement à voir et transcrire simplement le résumé de la vie de chacun - y compris de la sienne propre, en tisserande - sans interférer. Mais il y... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 août 2019

Montjustin : les Riches heures.

Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Jean 12, 24 *    Dans la page biographique (que je viens de découvrir) parue en tête du catalogue édité par l'efficace et généreux groupe de bénévoles ayant œuvré cette année pour l'exposition Lucien Jacques au musée municipal de Forcalquier, Jacky Michel écrit à propos de Lucien à Montjustin : « Il tente de relancer, en vain, un cercle d'amitié comme au Contadour. »C'est le en vain qui m'a... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,