30 juin 2015

Fiorio-Bachelard

    Tant de verticales dans la peinture de Serge ! Tant de bergers, de cyprès, de peupliers, de rochers, de maisons et de clochers ! La liste complète en serait longue, impressionnante. Les œuvres elles-mêmes sont en général peintes dans le format vertical de la Figure, celui dont on se servait autrefois exclusivement pour les portraits, d'où son nom. Lui-même peignait toujours debout, face à la toile posée verticale sur le chevalet. Là-dessus, écoutons simplement Bachelard dans La flamme d'une chandelle :  ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2015

À propos de la photo d'une grosse chapelle.

   L'image de cette grosse chapelle n'est pas, cette fois, une carte postale de Serge mais une simple photo prise par lui et conservée ensuite - pieusement, j'en doute ! - dans ses archives. Il faut croire que le sujet - assez imposant - l'inspirait puisqu'il en tira aussi un lavis à l'encre noire qui faisait partie de toute une série peinte en 1939, à Bourgoin, dans l'Isère, pendant sa courte mobilisation dans l'armée française sous le Régime de Vichy.  J'ai vu une partie de cette série de lavis. Ils étaient... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2015

Invitation à Gréoux.

ET, de la part de notre ami Philippe Courbon : Aux Participants des Rencontres de l’Alimentation Bio, des Rencontres du Film d’Alimentation Aux Amis, Correspondants et Partenaires,   Bonjour à tous et à toutes,   Suite à notre courriel du 5 juin où nous vous alertions encore très.... confidentiellement de deux manifestations que nous participions à mettre en place !   Voici l’information attendue sur la première d’entre elle ! réunissant nos amis Pierre Rabhi et... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2015

À bien y regarder...

   À bien y regarder, l'éclosion de l'œuvre de Serge est, par elle-même, un prodigieux - et pourtant quasi silencieux - événement au sein de la peinture moderne ; y incarnant discrètement, mais bien à sa façon, comme une sorte de révolution naturelle qu'il y a peu encore l'on n'aurait pu penser autrement qu'utopique et même, tout court, ne pas pouvoir imaginer. La figuration est mal vue ; surtout aujourd'hui où, pour exister à tout prix et se faire une place au soleil de la renommée - comme si c'était là le but  !... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2015

Procession au village

   La photographie de cet étonnant Fiorio - une Jeanne d'Arc ! - intitulé au dos, de sa main, Procession au village, est de Serge lui-même. L'histoire veut qu'une procession, comme il y en eut tant, eut lieu en l'honneur de cette patriote de tout premier plan, pour sa fête nationale, le deuxième dimanche de mai, dans un village des environs de Bourgoin, pendant la période de mobilisation du peintre dans l'armée française. Vers sa fin, si l'on en croit la datation de l'œuvre - 2.4.40. Bien que militaire, dans cet... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2015

Le portrait de...

   Encore un portrait énigmatique quant à l'identité du modèle. Tout ce que je sais - énigme dans l'énigme - c'est qu'il s'agit de celui de... vous ne devinerez jamais : Ferblantine ! Pourquoi donc un tel prénom de foire ou de mauvais théâtre, en toc, qui porte à rire alors que, par contre, ce visage et ce port de tête - à la fois d'une forte et altière physionomie - sont, sans aucun doute possible, ceux d'un grand caractère ? Assurément, il s'agit là - belle, jeune, intelligente - d'une femme de tête : à l'évidence,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2015

L'appel du 18 juin.

   Appel à participation pour une MARCHE entre RÉSISTANCE, POÉSIE & CHANT initiée par Une idée dans l'air. DIMANCHE 21 JUIN 2015 Avec la présence vocale du groupe de chant polyphonique de St Martin de Castillon et le soutien actif des municipalités de Viens, Céreste et St Martin de Castillon, en hommage à Roger Bernard, sa poésie, ainsi qu'à celle de René Char.        Départ 10h office de tourisme de Céreste / arrivée 15h ancienne Gare de Viens ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juin 2015

Une belle photo.

   Je ne sais à qui l'on doit cette belle photo d'un Serge heureux, souriant, prise près du pilier droit de la terrasse au pied duquel il avait fait, comme on le voit, pousser un rosier à la floraison chaque année un peu plus délirante, et ne sachant plus, non plus, s'arrêter de fleurir, donnant des roses jaunes pales, de plus odorantes, jusqu'au cœur de l'hiver ! Grand merci, donc, au ou à la photographe qui nous transporte ainsi à travers le temps vers celui où les roses fleurissaient en abondance au pied de la maison... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2015

Annonce de l'exposition Fiorio de Gréoux, été 2015.

  Serge Fiorio, à Gréoux-les-bains, chez Lucien Jacques    Quand Jacky Michel m’a parlé d’une exposition Fiorio plus que possible, souhaitée, attendue, à la Médiathèque Lucien Jacques de Gréoux-les-bains, je n’ai pu qu’applaudir de tout cœur à la nouvelle ! Leur rencontre en ce lieu — Serge se trouvant en quelque sorte ici sous l’aile de Lucien — est riche de souvenirs communs aux deux peintres. N’est-ce pas déjà Lucien Jacques qui, à la fin de la dernière guerre, accueillit Serge venu en... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2015

A propos du tableau Le Portrait de mes grand-parents.

   C'est une bonne décennie après leur décès que Serge a peint le portrait de ses grands-parents jardiniers piémontais. Cela pour faire plaisir à sa mère qui lui avait demandé de les lui ressuciter par l'enchantement de sa peinture. De leur aspect physique, il ne se souvenait qu'à peine, les ayant seulement connus au cours de sa petite enfance, pendant la guerre de 1914, à Turin, où leur fille et ses quatre enfants les avait rejoints, vivant près d'eux, logés dans un presbytère, pendant tout le temps qu'Emile, le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]