Je me souviens d'une visite à la fin de laquelle l'humour de Serge fit discrètement feu des quatre  fers.

La voici :

On sonne à la porte et, fidèle à son habitude, Serge surpris en sursaute. Ensuite, comme convenu les dernières années, je descends accueillir.

Bonjour monsieur, je suis XX, est-ce que Serge Fiorio est visible pour une petite visite ?

Je vous en prie ! finissez donc d'entrer.

J'accompagne ensuite l'homme dans sa montée à l'atelier et le présente — ne pouvant faire autrement — aussi sommairement que lui-même l'avait fait. Serge, ayant peut-être flairé quelque chose, me fait signe de rester.

Bonjours, serrements de mains, puis deux trois bricoles qu'on trouve au fond des tiroirs, dont celle-là, s'adressant à Serge :

Et vous ne vous êtes jamais marié ?

Alors Serge qui, à quelques jours près, arrive à ses quatre-vingt-dix-sept ans se met à se balancer fort délicieusement dans son fauteuil à bascule et lance, en douce, comme si de rien était :

Non, pas encore !

Il fallut, sur-le-champ, soigneusement éviter que nos regards se croisent pour ne pas devoir, ensemble, exploser de rire.

sLà-dessus, le type s'en alla tout content, providentiellement, comme il était venu.