02 juin 2021

Eugène Martel. Lettre du 28 septembre 1944.

Quelques liens : Martel. Les pinceaux brisés. Rupture avec Giono. Les lieux de Martel par Michèle Écochard.Eugène Martel. Un petit clin d'œil.Eugène Martel et le portrait de l'oncle Fortuné. Eugène Martel.(1). Une page de Marthe Savon-Peirron, amie commune à Eugène et à Serge. Eugène Martel.(2) Une autre page de Marthe Savon-Peirron. Eugène Martel. Chapitre VIII de Pour saluer Fiorio. Texte de Marthe Savon-Peirron à propos de la peinture de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 novembre 2020

Les communistes en Tarn-et-Garonne. 1920-1944.

   Fort de ses 420 pages bien tassées, voici un ouvrage collectif qui vaut son pesant de récits et de témoignages, escortés d'innombrables photos et autres documents d'archives.   Il est beau, en effet, de sauver ainsi de l'oubli tant de gens - ici des communistes - qui ont très volontairement  combatttu jusqu'à mettre fort courageusement leur vie dans la balance pour nous sauver, nous, de ce mal absolu qu'est la barbarie. En perpétuer la mémoire c'est rester vigilants.... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 septembre 2020

Les contemplations de Philippe Mengue.

Le personnage de Lucile est une proche de Serge. Les contemplations de Philippe Mengue    Autobiographie, roman, récit, confessions, essai, journal intime, cet ouvrage – outre celui de ses divers bonheurs d'écriture – varie le plaisir des genres, en joue au fil des pages, des chapitres, en lesquels l'auteur parfois même les marie, mélange... Lire la suite Société Philosophie Roman * Traduzione a cura di Agostino Forte : Le contemplazioni di Pierre Duval/Philippe Mengue * Lucile è personaggio... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 juillet 2020

Yves Farge : le chevalet.

   Un beau jour des années soixante-dix – à l’été soixante-quinze ou peut-être soixante-seize – l’épouse et veuve d’Yves Farge (décédé accidentellement (?) en 1953), Fargette comme on l’appelait familièrement et que je n’ai d’ailleurs jamais entendue appelée autrement chez les Fiorio que par cet affectueux diminutif – téléphone à Serge pour qu’il vienne chez elle, à sa convenance mais dès que possible, prendre possession du grand chevalet à peindre de son cher époux. Vieillissante, ayant de plus perdu Olivier, leur fils... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 mars 2020

Sur deux trois détails de La Mort du Camarade.

   Ce premier détail de La Mort du Camarade est particulièrement parlant et émouvant : à l'endroit même du sol où le mourant a posé son bras en équerre pour ainsi très volontairement se soutenir physiquement et aussi se manifester encore en vie sur cette terre - le peintre affirmant d'autre part par là, sur un autre plan, de cette façon imagée, que les convictions intérieures du mourant restent fermes et définitives et sa volonté inflexible jusqu'au bout -, bleue de lin comme une petite parcelle de ciel à fleur de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 février 2020

Pour la vidéo. 1.

   Depuis que j'ai été récemment sollicité pour participer à une vidéo concernant Serge et son œuvre, il faut croire que mon esprit se trouve désormais en alerte maximum puisque, cette nuit même, j’ai véritablement été réveillé en sursaut par le soudain souci de tout ce qu’il y aurait à ne pas oublier de dire, de mentionner ou de suggérer, l'ajoutant à ce que j'ai déjà écrit (voir Pages connexes en fin d'article) dans Pour saluer Fiorio à propos de La Mort du Camarade résistant. Œuvre réalisée sur... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 février 2020

Jean Weill.

   Dans ses Mémoires d'un enfant de l'armistice où il raconte son existence pour le moins mouvementée, Jean Weill livre, au passage, son témoignage sur les Fiorio pendant la guerre, à leur ferme du Vallon dans le Tarn-et-Garonne.  Marlyse et Jean. Par la suite, dans les années 70, avec son épouse, ils feront bâtir une agréable maison tout en haut de Montjustin où, pour mon plus grand bonheur, je devins - comme pour bien d'autres habitants ou résidents occasionnels du village - leur factotum attitré : petite... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 janvier 2020

Pour l'Association des Amis de Lanza del Vasto.

* La sincérité qui ne coûte rien ne vaut rien. CCXLI de Principes et préceptes du retour à l'évidence. * Quelques liens : L'affiche. Le site de l'Association des Amis de Lanza del Vasto.Amis de Lanza del Vasto et blog Serge Fiorio.Petite pierre blanche.Frédéric Richaud : Voir Gandhi vient de paraître.Le pacifisme des Fiorio.Portrait de Lanza del Vasto (chapitre XII d'Habemus Fiorio !).Dietrich-Fiorio.L'ami Luc DietrichLuc Dietrich - Biographie...Luc... [Lire la suite]
13 décembre 2019

Une grande lettre-témoignage du 10 novembre 1940.

   Nous l'aimons tous deux assez la terre pour qu'elle nous le rende et nous donne aussi d'avance la foi en notre réussite. Aldo Fiorio dans une lettre à Serge. *    Écrit on ne peut plus à chaud, il s'agit là d'un témoignage exceptionnel de Serge au moment de quitter Taninges, à la charnière donc de deux périodes majeures de sa vie. Celle de Taninges, qui dura 16 années - 1924 à 1940 - et celle dans laquelle il s'engage alors pour une vie de paysan - puis de résistant - avec son frère Aldo à la ferme... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 août 2019

Thyde Monnier. Lettre du 6 mai 40.

 Actuellement : Lucien Jacques (1891-1961) au musée municipal de Forcalquier. * Thyde Monnier raconte d'après Serge. Thyde Monnier.   Thyde, l’oubliée… par Corinne Jeannin-Boitard.Pierre Martel recadre Thyde Monnier sur la Haute-Provence à partir de l'affaire de Lurs.Une carte de Thyde Monnier 1942.Je viens de voir hier des peintures à s'évanouir de joie ! par Gérard Allibert.L'Âne et le Bœuf; le Cerf et la Colombe ! ou Attention chef-d'œuvre ! par Gérard Allibert. ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,