27 mai 2021

Nouvelles traductions de Satoru Yamamoto.

Giono : deux nouvelles traductions par Satoru Yamamoto    Traducteur infatigable parce que passionné, publiant à un rythme soutenu, Satoru Yamamoto vient de faire paraître ses deux dernières traductions de Giono en japonais. Il s'agit cette fois de Recherche de la pureté et de Notes sur l'affaire Dominici... Lire la suite Jean Giono   Arts   Roman * Le Grand Troupeau, une traduction de Satoru Yamamoto.1 Le Grand Troupeau, une traduction de Satoru Yamamoto. 2 Regain en japonais.... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 décembre 2020

Giono en japonais, la suite.

   La dernière traduction de Giono en japonais par les soins de l'ami Satoru Yamamoto vient de paraître en un volume aussi soigné que ceux de ses traductions précédentes ; arborant celui-là également un beau costume, orné comme tous les autres, en couverture, d'une photo, cette fois-ci prise en Trièves par l'auteur lui-même. Il s'agit des Vraies richesses. À côté de Voyage en Haute-Provence et de Giono, écrivain né, Satoru a déjà traduit - cités ici peut-être en désordre de parution - Solitude de la pitié, Un de Baumugnes,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 novembre 2020

Colette évoque Giono dans Flore et Pomone.

Ceux qui ne sont pas un brin poète sont tous des menteurs ! Serge Fiorio   Colette évoque Giono : les trésors rejetés par la mer.   Ceux qui ne sont pas un brin poète sont tous des menteurs ! Serge Fiorio   Sauvée des eaux par Lucienne Desnoues, grande admiratrice des deux écrivains, il s'agit d'une page de Flore et Pomone qui, par le flux et le reflux du temps, m'est... Lire la suite Colette Jean Giono Poésie * Quelques liens : Gouache d'illustration d'une scène du Chant du monde. Colette lit Flore et... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 août 2020

Giono en japonais, de Satoru Yamamoto.

   Me vient à l'esprit que Du Mont d'Or au mont Fuji ...pourrait être un jour le juste titre d'un chapitre de futurs Mémoires de Satoru Yamamoto qui, pour l'instant, vient de m'annoncer la toute récente parution de sa nouvelle traduction du... Lire la suite... Traduction Jean Giono * La Gazette de Lurs, n°45 Imaginons que Lucien Jacques ait un jour interviewé Giono et Fiorio... par Michèle Ducheny. Serge par Sylvie Giono.Prix Jean Giono.Giono. Impromptu 8.Un de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
19 mai 2020

Le pain d'étoiles enfin réédité ! (en librairie le 28 mai)

   Avec une poignée de camarades, j'ai mordu dans ce Pain d'étoiles à pleines dents à sa première parution en 80, et pour cause : nous étions familiers des lieux et inversement. En effet, de fréquentes randonnées par là-haut nous faisaient souvent - combien de fois ! - "échouer" au fameux moulin - la maison meunière en fait - dont, par avance, nous demandions par téléphone la clé à Andrée Marie Merle pour y passer la nuit et encore la suivante. Ou bien spontanément, en frappant directement à sa porte à l'improviste.... [Lire la suite]
27 avril 2020

Regain en japonais.

   Un Giono chassant l'autre, après en avoir déjà traduit plusieurs de la première manière, l'ami Satoru Yamamoto vient de publier une nouvelle traduction, celle de Regain.« Je m'amuse beaucoup à traduire les œuvres de Giono dans ma langue. C'est mon grand divertissement ! » écrit-il tout récemment en continuant maintenant par Jean le bleu. C'est Banon qui cette fois - souvenez-vous, Elzéard Bouffier vint y finir paisiblement ses jours à l'hospice - a les honneurs de la couverture... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 mars 2020

Un visage.

   Celui qui reçoit le don et le transmet ne sait rien, presque jamais, du don reçu. Le dedans s'ouvre en nous comme le soleil se lève et se dissipe notre sommeil. On dit beaucoup - sans y penser - lorsqu'on dit qu'un jeune artiste est doué. Claude-Henri Rocquet, page 312, Les châteaux de sable, 2019. *    Un visage...en effet, comme une fleur éclose. Il s'agit de celui - rayonnant, irradiant, et pour tout dire solaire - de Clara la jeune aveugle du Chant du monde alors qu'elle vient tout juste... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 mars 2020

Voici que l'ami Pierre Renaud...

   Voici que l'ami Pierre Renaud me communique cette annonce de programmation du Conservatoire d'Aix-en-Provence agrémentée d'une partie d'une très médiévale neige Fiorio. Ce dont je le remercie vivement. "Ils" ont bien fait de la choisir, je ne vais pas dire le contraire bien entendu, ni faire la grimace ; tout en regrettant, certes, que la signature n'apparaisse ni ne soit mentionnée par ailleurs nulle part. Ce qui est dommage, cette peinture de Serge ayant été pourtant bien choisie : aussi bien hautement... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 janvier 2020

UN AUTRE POÈTE DE LA FAMILLE.

   « Il y a des choses qu'il ne faut pas laisser refroidir » écrivait Pierre Magnan en première ligne d'une lettre à Serge. Étant de son avis, je vais donc tout bonnement suivre son conseil avant que le temps n'émousse et ne déforme à l'envi ce que je veux dire. C'est à propos d'une revue - mais pas que, c'est plus vaste ! - voulant, à son tour, elle aussi faire entendre à sa façon quelques roulements de tambours commémoratifs pour le cinquantenaire de la mort de Giono et, à cette occasion, insérer dans un... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 novembre 2019

Giono au Mucem. Inédite, une somptueuse illustration pour une scène majeure d'Un Roi sans divertissement.

   Voilà, inédite - et somptueuse, n'est-ce pas ? -, l'une des toiles que vous ne verrez pas à l'actuelle expo Giono du Mucem à Marseille puisque n'y sont présentés, sans la moindre réflexion ni la moindre recherche, allant au plus facile, au plus près et à l'immédiatement disponible, que des Fiorio issus d'une même collection, celle de Sylvie, fille cadette de l'écrivain. Œuvres assez récentes, toutes acquises très largement post-mortem de son père et qui, malgré leurs qualités propres, ne sont donc... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,