14 août 2019

Montjustin : les Riches heures.

Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Jean 12, 24 *    Dans la page biographique (que je viens de découvrir) parue en tête du catalogue édité par l'efficace et généreux groupe de bénévoles ayant œuvré cette année pour l'exposition Lucien Jacques au musée municipal de Forcalquier, Jacky Michel écrit à propos de Lucien à Montjustin : « Il tente de relancer, en vain, un cercle d'amitié comme au Contadour. »C'est le en vain qui m'a... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 août 2019

Précisions relatives à Présentation de Serge Fiorio et de sa peinture par Eugène Martel,1942. (Publié ici le 8 juin 2018).

   Dans une lettre du 8 février 1942 à ses chers, proches et fraternels amis Paul et Yvonne Geniet, Serge leur fait part avec enthousiasme d'avoir « reçu de Cannes une proposition bien concrète pour une exposition de tout ce que je peux rassembler de mon œuvre peint. » Dans Pour saluer Fiorio, aux pages 175 à 178, je rends compte de cet "événement" surgi à l'improviste dans la vie - en pleine guerre ! - du jeune peintre. Ce dernier précise qu'on lui demande aussi, je le cite de nouveau :... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 juillet 2019

Marcel Coen à Montjustin.

    Sois modeste ! C’est le genre d’orgueil qui déplaît le moins.  Jules Renard *    La toute première fois que je vis Marcel ce fut au cours de l'été 1974 - 75 peut-être, pas plus tard -, au minuscule paisible village de Montjustin, chez mon alors encore récent ami le peintre Serge Fiorio - rencontré en 71, après en avoir cependant vu une première toile en 65 ! - auprès duquel il venait le plus souvent le dimanche, mais depuis bien plus longtemps que moi, belle lurette. Ils se... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 juin 2019

Première page d'Itinéraire. (Dans l'album de 1992).

À la mémoire d'Aldo.    Si la peinture de Serge Fiorio est présente aujourd'hui un peu partout dans le monde, avec une évidente concentration dans le sud-est de la France, la vie du peintre, elle, est moins connue, pour ne pas dire pas du tout. Nous nous contenterons ici, pour ne pas peser sur le silence indispensable à la contemplation des œuvres, de le regarder vivre et peindre un peu à chacune des étapes de sa vie ; si elles sont variées, toujours reliées entre elles par la peinture, l'unité néanmoins s'en dégage.On se... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juin 2019

Dernière page d'Itinéraire. (Dans l'album de 1992.)

   De longues marches sur la montagne de Lure et dans le Luberon se prolongent et aboutissent dans sa peinture qui - tour à tour selon les toiles - en recueille l'essentiel, en saisit certains aspects ou en traduit le caractère. «  La Haute-Provence représente pour moi quelque chose qui me tient si fortement à cœur que j'y ai jeté l'ancre il y a quarante-cinq ans pour un amarrage définitif. Je l'ai découverte en 1931, il y a juste soixante-et-un ans, en hiver. J'ai eu le privilège cette année-là, et souvent par... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 juin 2019

À propos du fameux peintre-naïf-cousin-de-Giono.

Toutes les étiquettes qu'on me colle sur dos, ici ou là, n'ont qu'un seul mérite : me faire rire !Serge Fiorio *  Il est où le peintre niais ?Alfred Campozet(faisant irruption chez les Fiorio.) *    Voici ma réponse à une aimable personne qui me prévient que, grâce à son entremise, je serai peut-être contacté par les organisateurs de la prochaine Biennale des naïfs de Mâcon où « Serge pourrait bien être mis à l'honneur». Heureuse initiative de sa part puisqu'elle me donne une nouvelle occasion de préciser encore... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 avril 2019

Lucien Henry par Jules Mougin.

Un jour où j'avais reçu d'une toile révélée chez notre irremplaçable ami Lucien Henry un choc plus fort qu'à l'ordinaire, je traçai ces seuls mots sur une carte-lettre : “Serge tu es un grand peintre.” Cela allait sans dire entre nous mais cela allait encore mieux en l'écrivant. Pierre Magnan. * * Portrait de Lulu réalisé par Louis Pons dans l'atelier de Serge en 1954. * Louis Pons et Serge.Bonne année !À l'usage des amateurs d'art, entre autres... *Jules Mougin : une rétrospective... en vue !Jules Mougin. Jules Mougin,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 avril 2019

Aimée Castain par Philippe Cottenceau

   Ces pages consacrées à Aimée Castain par Philippe Cottenceau - un très proche de Jules Mougin - sont extraites du numéro spécial Mémoires de la Terre coédité au dernier trimestre 1995 par la revue Propos de campagne et les éditions Jacques Brémond à l'occasion des manifestations du dixième anniversaire de la Réserve géologique de Haute-Provence. Hélas, de grandes dissenssions de vue au sein du comité éditorial firent que cette publication n'alla pas au-delà de son troisième numéro. * Derrière la nerveuse... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 août 2018

Eugène Martel et Simon Bussy au Contadour.

Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous. Paul Éluard. *   De récents courriers croisés avec mes amies Michèle Ducheny et Élisabeth Juan-Mazel, arrière-petite-nièce d'Eugène Martel, me fournissent de précieux éléments pour confectionner un nouvel article autour de Martel, Bussy, et la communauté de Giono au Contadour. En effet, suite à la parution d'Eugène Martel peint par son ami Simon Bussy, Élisabeth vient de nous apprendre que les deux amis peintres fréquentaient ensemble les paysages et le hameau du... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 août 2018

Dédicace et signatures.

Un livre est plus admirable par le bien qu'il produit que par la gloire qu'il procure. Alfred Auguste Pilavoine *    Merci à l'ami Pierre Renaud qui me fait parvenir copie de la dédicace apposée par le maestro sur son exemplaire de l'album Fiorio de 1992 ; celui-là qui comporte aussi - par là unique sans doute - les signatures des principaux autres membres de l'équipe éditoriale. Quelques liens : Pierre Ricou. In memoriam. * Une dédicace de Pierre Magnan. Élégie pour Laviolette, 2010.Tigre de papier par Gérard... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,