14 août 2018

Terres de mémoire...

  TERRES DE MEMOIRE...Extrait Les ajoncs, la pierraille au sursis de l'hiver, Haute ruine aux lambeaux de songe, Tous les siècles de l'obscur dans le vent, La vallée, le grand pays familier et désert. Le couple né de ces granits, de ces racines, Et moi qui [...] Paru dans le blog Emilla Gitana Voir le message »
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 août 2018

Eugène Martel et Simon Bussy au Contadour.

Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous. Paul Éluard. *   De récents courriers croisés avec mes amies Michèle Ducheny et Élisabeth Juan-Mazel, arrière-petite-nièce d'Eugène Martel, me fournissent de précieux éléments pour confectionner un nouvel article autour de Martel, Bussy, et la communauté de Giono au Contadour. En effet, suite à la parution d'Eugène Martel peint par son ami Simon Bussy, Élisabeth vient de nous apprendre que les deux amis peintres fréquentaient ensemble les paysages et le hameau du... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 août 2018

Récemment paru dans le blog Emmila Gitana.

  LE ROYAUME INVISIBLE...Extrait Où est la semence De l’arbre abattu, Des bois incendiés,   Ou bien racine vivante Ensevelie sous la cendre ? Sortant des replis du bourgeon   Quelle dernière feuille s’efforce A la vie, quelle dernière Fleur desséchée ?   Le [...] Voir le message » ET, à la mémoire de Serge, en réminiscence de sa vive passion pour la grande musique du XVIIIème dont il s'accompagnait si volontiers et si souvent en peignant - augmentant sans doute ainsi son propre niveau vibratoire,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2018

Martel et Bussy. Autour de deux portraits de Raoul Martin enfant.

   Lors de l'encore récente publication d'Eugène Martel et Simon Bussy au Contadour, Élisabeth Juan-Mazel, arrière-petite-nièce de Martel, écrivait en fin d'article, dans la rubrique des commentaires : « Eh voilà Bussy adopté en Haute-Provence ! Je vais en faire part à Philippe Loisel, descendant de Bussy et spécialiste de son œuvre. Nous prolongeons l'amitié Bussy-Martel en échangeant depuis les années 90 sur l'actualité des deux peintres... En 1897, les deux amis exposèrent ensemble chez Durand-Ruel, à Paris, Martel des... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 août 2018

Première Neige. 1961.

 Qu'est-ce que la neige ? Un peu de froid, beaucoup d'enfance. Christian Bobin *    La toute première Neige Fiorio date de 1961, à peine. Le peintre a alors tout juste cinquante ans, il est en plein mitan de sa vie, à mi-chemin. En parfaite santé et n'ayant jamais cessé de peindre, il se trouve donc à ce moment-là en pleine force de l'âge en même temps que de ses capacités de peintre.N'empêche, ce sujet directement tombé de tout en haut du ciel de haute-Provence est si nouveau dans son travail qu'il nécessite tout de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2018

Neige, suite.

   Un des signes les plus sûrs à la fois de la vigueur interne d'un sujet et de son affinité avec vos propres dispositions est que, dans sa simplicité initiale, sont inscrites potentiellement, dès qu'on le serre de plus près, des filières de déterminations plus précises qui vont l'étoiler de tous les côtés, et sur lesquelles, à votre surprise, il ne laisse planer en fait aucune ambiguïté. Un vrai sujet a une pente secrète : si vous cherchez à le préciser, et même sur quelque détail secondaire, il ne vous laisse pas plus dans... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2018

Portrait de paysage.

     Paul Cézanne avait une haine si enracinée contre l’École qu’il avait une façon très spéciale de dire les « Bozards » qui, même à son insu, trahissait tout son mépris. Il suffisait qu’on eût passé par là pour être, à ses yeux, un crétin indécrottable.Émile Bernard Serge Fiorio, grand disciple du paysage.Jean Mogin. *    Un grand merci à Camille Maujean qui, faisant partie du cercle ouvert des passionnés de la peinture Fiorio, a la présence d'esprit en même temps que l'amabilité de me faire... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2018

Sur une page volante.

   De temps à autre, à mon invite, Serge a rédigé lui-même quelques pages sur tel événement ou telle période de sa vie. À propos de sa peinture aussi. En voici une, précédée de la photo de l'arrivée mémorable à Montjustin du déménagement des Fiorio (depuis Taninges Haute-Savoie) sur le dos de l'héroïque Tagadère concu et mis au point par Aldo pour leur servir ensuite de... tracteur agricole. * Tagadère avait, n'est-ce pas, des airs de famille marqués avec la trapadelle des Raisins de la colère. * Après Le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 septembre 2018

Pierre Martel, une lettre de 1947.

   Merci à toi, Pierre Renaud, de me donner, par cette copie de l'une de ses lettres, l'occasion et le plaisir de quelques lignes supplémentaires concernant cet être charismatique (en diable !) qu'était le cher Pierre Martel - 1923-2001. Membre abonné de la première heure au bulletin d'Alpes de Lumière, Serge me disait que lorsque monsieur Vial d'Oppedette, le facteur de Montjustin aux extraordinaires belles bacchantes, lui en tendait un numéro tout frais, il lâchait tout, tout de suite, pour s'y plonger illico avec une... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2018

Pierre Martel. SOIF.

Qui n'aime pas l'eau pure a le cœur peu sincère. Lanza del Vasto *    Dans le précédent billet intitulé Pierre Martel, une lettre de 1947, j'écrivais, différenciant ainsi ses publications de bien d'autres :  « Pierre Martel y donnait soif, en fait, avant tout, au lieu d'abreuver ! » Et voici - comme s'il m'avait entendu -  que m'arrive tout juste entre les mains un texte de sa plume sur... la soif ! Page-épitaphe, en un sens testamentaire, photocopiée puis offerte, au moment de l'au-revoir, lors de l'une... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]