20 mai 2014

Simone Jouglas et billet de René Duc.

  En 1937-38, Serge monte de temps en temps de Taninges au Plateau d'Assy pour y rendre visite à son jeune ami, l'écrivain Luc Dietrich, en cure à ce sanatorium d'altitude. Il a connu Dietrich par un couple ami, des pharmaciens, les Lief, à qui Dietrich loue une chambre, ne voulant pas, pour son moral, ne fréquenter que des malades. Louis Lief est tuberculeux lui aussi. Ce sont les Lief qui bientôt achèteront la ferme du Vallon, dans le Tarn-et-Garonne, et la confieront à Serge et à son frère Aldo qu'ils savent vouloir mettre en... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 06:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2014

Edith Berger à Lalley.

   Une exposition rétrospective d'œuvres (huiles et pastels) du peintre Edith Berger — Grenoble 1900-Lalley 1994 — est à voir à l'Espace Giono le vendredi et le samedi de 16 à 18h, à 38930 Lalley, dans le Trièves.  Elle est visible depuis le 8 mars dernier et le sera encore jusqu'au samedi 28 juin 2014. Pour tous renseignements complémentaires, appeler le 04 76 34 78 23. Photo Michèle Ducheny Michèle Ducheny, qui s'intéresse de près aux rapports de Giono avec les peintres, s'est particulièrement penchée sur... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2014

Deux textes de Serge.

   Voici deux textes manuscrits de Serge sur un phénomène qui lui était à la fois très cher et très familier, le rêve : rêve nocturne d'abord, et rêve éveillé ensuite, mais sous la forme alors d'un séminal souvenir d'enfance. A leur lecture, on peut se rendre compte que pour lui rêve et réalité peuvent se chevaucher, se confondre parfois sans frontière bien définie, sont, plutôt, comme les deux chevaux d'un même attelage. Dans un prochain billet nous aurons l'occasion d'aborder plus longuement, reproductions à l'appui, ce... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 mai 2014

Le billet de Gérard ALLIBERT

LÀ, OÙ IL N'Y A PAS DE PONT MIRABEAU   Tu nous as, André, déjà présenté cette Dame de dos dont les yeux, magnanimement révélés par le peintre grâce à l'entremise du miroir, mais qui cependant regardent  ailleurs, captent intensément notre propre regard. L'album du Poivre d'Âne nous apprend que ce tableau date de 1973. Au cours de cette même année paraissait un remarquable livre d'artiste (J'imagine que tu auras un jour l'occasion de nous en dire deux mots ...) intitulé... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2014

Bergers.

   Faisant sien le symbolisme du berger, personnage vigilant entre tous, sage et visionnaire, Serge le campe habituellement accompagné d'un compagnon fidèle, inséparable, dans des paysages le plus souvent grandioses sans être théâtraux. Le tout baignant dans une lumière très particulière, celle, paradoxale, de « la nuit qui monte » selon les mots mêmes du peintre ; faisant par là, tout comme l'interprétation chrétienne du personnage, la rejoignant, appel à ce qu'il y a de plus chaleureusement humain de notre... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 06:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2014

Hautre-Provence.

   Il est des paysages et de vies en ces paysages que l'on voudrait avoir toujours sur soi comme papiers d'identité. Par bonheur un peintre les saisit et les capte en leur âme subtile et forte tout à la fois. Ainsi, à chacun il raconte son histoire, ou tout au moins déjà la suggère, comme ici au crayon : « L'arbre marque l'entrée de notre territoire : la clé sur la porte. Les grives s'y quillent, par vol entier, si vous voyez ce que je veux dire. On en descend au marché par douzaines chaque semaine car, chacun, on... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 06:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2014

De Lucienne à Serge.

 Arrivée pour la première fois en vacances à Montjustin en 1946 par son ami Lucien Jacques, Lucienne Desnoues luttait sans cesse pour la sauvegarde de certaines valeurs, aussi bien en poésie (lire l'édifiant Avant-propos de son Anthologie personnelle 1947-1997 parue chez Actes Sud en 1998) que dans la vie en général. Elle fut, s'il en est, un grand guerrier spirituel. Photo Nicole Hellyn Avec son époux, le poète Jean Mogin — le fils de Norge — ils furent tous deux pour Serge de parfaits admirateurs de son œuvre en même... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2014

La Grande Souche.

   Ce que j'écrivais dans le billet d'hier — à propos, non de mimétisme, mais d'intégration, d'accord, d'osmose, des œuvres avec le milieu de vie du peintre — se retrouve également applicable à La Grande Souche sur cette photographie d'extérieur. L'œuvre n'ayant pas de ciel, le ciel réel prend le relai, en tient lieu. Le fond de paysage visible à droite est automnal comme l'est celui représenté dans l'œuvre, et s'y accorde parfaitement : La Grande Souche pourrait tout aussi bien avoir été tout simplement l'objet —... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2014

Portrait de Serge Fiorio.

   Comme celle-ci, certaines photos d'œuvres prises à Montjustin avant que le tableau ne s'en aille de chez le peintre parlent discrètement mais disent bien la concordance existante entre le sujet de la toile et la nature de son milieu natif, d'origine — autant dire l'unité d'esprit qui existe entre la vie du peintre et le cadre (!) de son œuvre. Ce que ne peut évidemment jamais donner une photographie strictement reproductive de l'œuvre isolée de tout comme celles que l'on consulte en général dans les catalogues ou les... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2014

Lou voucabulàri dins la massounarié.

   Un Vocabulaire de la maçonnerie ? Oui, provençal-français. Nous le devons à notre ami Pierre Pessemesse qui vient de publier sa belle récolte de 104 pages aux éditions C.I.E.L d'Oc (Centre International de l'Ecrit en Langue d'Oc, 3 place Joffre- 13130 Berre l'Etang). Son prix est de 5 euros. Je me souviens qu'à Montjustin — souvent à table —  quand Serge et sa sœur Ida se mettaient à parler piémontais avec leur cousine Adolfa, avec Elsa ou Giovanin, venus tous les trois passer quelques jours de retrouvailles,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 06:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]