06 février 2018

La haute figure de Pierre Martel.

  De quoi lire :Pierre Martel, une lettre de 1947.Pierre Martel. SOIF.La haute figure de Pierre Martel. Pierre Martel, une facette seulement.Le fondateur Pierre Martel * Traduzione a cura di Agostino Forte :   L’insigne Pierre Martel   Il 12 maggio 1953, a Simiane-la-Rotonde, dove svolge il suo ministero sacerdotale, Pierre Martel, coadiuvato da alcuni amici, fonda il movimento per le attività e la salvaguardia del patrimonio alto-provenzale che andrà sotto il nome di Alpes de Lumière. ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2018

Un dessin de Milo Blanchet

   Né en 1910 - de la génération de Serge qui était de onze - très doué pour la sculpture et la gravure sur pierre, l'aquarelle, excellent en dessin (il fit le portrait de Serge : Portrait) Milo Blanchet immortalisa bien souvent Montjustin sous bien des facettes. Montjustin qui était, lors de ses annuels séjours estivaux, sa source d'inspiration préférée. Il écrivit aussi, sous le pseudonyme d'Émile Desclées un Comment peut-on être Suisse ? plein d'esprit et d'humour.       Contadourien, il avait... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2018

Taninges, le 16 août 1940.

    Sans la moindre accointance avec un certain retour à la terre bientôt prôné par le régime de Vichy, sa démobilisation de 1939 réactive aussitôt chez Serge le vieux rêve commun à lui et à son son frère Aldo de devenir un jour paysans, ensemble, de vivre de la terre dans une ferme située dans le sud de la France. Et de préférence en Provence dont tous les deux admirent depuis longtemps l'atmosphère, le climat, et surtout les paysages ainsi que les nombreuses - ou les rares - qualités de lumière. Mais, n'ayant pas le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 février 2018

Les Très Riches Heures...

   Pensant à la confection et donc au contenu de l'album Les Très Riches Heures du peintre Serge Fiorio - qui, je l'espère, verra un jour le jour - il m'est venu à l'esprit d'y faire figurer, sur deux colonnes, en face à face, ce qui se passe strictement dans la vie du peintre et par ailleurs, mais en même temps, de par le vaste monde. Cette présentation de chronologies en confrontation et jeu de miroir m'ayant tout de suite séduit, je l'ai adaptée à mes propres recherches après en avoir fait la découverte tout à la fin du... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 février 2018

Une double citation du même.

Détail du Carnaval au marin, huile sur toile, 55x46 cm, 1965. * Traduzione a cura di Agostini Forte : * Una doppia citazione dello stesso Carnaval au marin (Carnevale del marinaio, particolare) olio su tela, 55x46, 1965.    Nel Carnevale, il travestimento è la conquista di una libertà. E quando i personaggi, alla fine, si levano la maschera, spesso ci sbalordisce l’audace scelta di alcuni.    
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2018

Serge.

   Le scélérat a ses vertus comme l'honnête homme a ses faiblesses. Choderlos de Laclos    Peu de photos du peintre lui-même dans ce blog à sa mémoire. Alors, comme on vient de m'en envoyer une belle...C'est bien lui, « c'est tout lui », dans son expression souvent amusée, ou malicieuse, ainsi que dans son attitude quand il écoutait, attentif, bras en croix sur la poitrine. Il est là, intact, comme s'il ne nous avait jamais quittés. Photo X. Années 90. Quand je l'ai connu - en 71 -, le mal, quel qu'il soit,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 mars 2018

Giono. Impromptu 8.

   Je dédie ces pages à Serge Fiorio dont l'œuvre peint respire à la même hauteur que l'œuvre écrit de son cousin Giono. Pierre Magnan. Pour saluer Giono.      Venant de mettre le nez dans une liasse d'articles de journaux - certains encore assez récents - dont les auteurs s'appliquent à ne pas voir Serge autrement qu'en « peintre-naïf-cousin-de-Gi-ono », j'en sors, je dois le dire, l'esprit passablement meurtri !En effet, quel radotage intensif ! Quelle vieille antienne ! Et quel détricotage à faire,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 mars 2018

Impromptu 9.

  À écrire, on s'expose décidément à l'excès. Un mot de plus, je culbutais dans la vérité. Henri Michaux   *    C'est Jean Lescure qui parle, ou plutôt, plus précisément, qui écrit sa part dans Bachelard aujourd'hui, recueil collectif que je viens de redécouvrir : « Lorsque parut Un Été avec Bachelard, l'accueil de quelques critiques me valurent des marques d'intérêt. Me croyant écrivain devenu, “Et maintenant, à quoi travaillez-vous ?″ me demandait-on. Il m'est arrivé de répondre : “À Un Automne avec... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2018

La ferme de 1969.

    Intitulée La ferme, au crayon, à même le bois du châssis et datée de 1969 par mention manuscrite Galerie 65 au dos de son cadre, cette grande toile fait sans nul doute partie du lot exposé là, sur La Croisette, à Cannes en 1969. Exposition dont le texte de présentation, on s'en souvient, était la belle page - visiblement écrite à chaud, d'enthousiasme -  que Serge reçut un beau matin par courrier de la part de Bernard Clavel après qu'un ami commun en la personne - peu commune ! - du facteur-poète de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2018

Années 40 dans l'album de 1992.

* Traduzione a cura dui Agostino Forte : Gli anni ’40 raccontati dall’album del 1992    1942. Come scrisse Paul Geniet nei suoi quaderni: “Il Vallon si è fatto silenzioso”. In realtà la fattoria si trasforma in nascondiglio e mensa clandestina dove i Fiorio sono lieti di poter dare aiuto e nutrimento agli ebrei venuti a rifugiarvisi e ai resistenti di passaggio. In questo modo salveranno numerose vite.Una mattina, all’alba, una donna venne a raccontare a Serge della scopertafatta da un gruppo di partigiani, in un... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]