02 décembre 2017

Une citation de Picasso.

   En ces temps plus que perturbés par toutes sortes de dérives snobs, terroristes (il faut bien le dire), prétentieuses et autres, dans le domaine artistique, m'est revenu en mémoire l'existence d'un texte de Pablo Picasso que Michel Piccoli publie page 250 de ses Dialogues égoïstes, livre paru chez Olivier Orban en 1976. « Ni un livre de mémoires, ni le livre de ma vie, ce n'est pas non plus un monologue. On a trop pris l'habitude de n'entendre parler un comédien qu'au travers de ses personnages. Je parle d'eux et de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]

03 décembre 2017

Une nouvelle fois dans le blog emmila.canalblog.com

  LORAND GASPAR...Extrait ... comprendre vraiment ce qu’est être ici nuage, martinet, homme ou caillou —c’est ainsi dans les moments les plus simplesque le dire s’enracine en son vivre —puisse la saveur du jour dans la gorgeportée par l’ouverture trouvée,pour d’autres parmi les [...] Voir le message » En lien : Sur un Paysage du Luberon.Hier, sur le blog Emmila Gitana.Re blog Emmila Gitana, le 23 septembre.Rencontre inattendue.
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2017

De nouveau Lucienne Desnoues.(Pages extraites d'Habemus Fiorio !)

Jean Mogin, Lucienne Desnoues, Norge, au Mas Amadou, Mougins, 1981. * Quelques liens : Une épistole de Lucienne Desnoues aux Fiorio.   Travail et mobiles poétiques par Lucienne Desnoues.   Bonne et heureuse année 2017 ! Préface Desnoues   Marcel Thiry et le tournoi...par Lucienne Desnoues. Pour Marcel Thiry par Lucienne Desnoues.  Fantaisies autour du trèfle.   Noël de la maison neuve par Lucienne Desnoues.   Sur une photographie de Lucienne Desnoues.  De Lucienne à Serge Note... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2017

Un billet d'humeur.

   Non ! S’engager pour la langue française n’est pas un combat d’arrière garde ! C’est au contraire une cause juste et moderne qui ne sera définitivement perdue que lorsque tous ceux qui doivent la défendre l’auront abandonnée. Alors agissons !   Dominique Hoppe *    Je ne sais si vous connaissez le mot autrice. Moi, du fond de ma cambrousse, je viens à peine, tout juste, de le découvrir !On m'écrit en effet : « La librairie Machinchouette propose une soirée avec X et Y, respectivement... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [7] - Permalien [#]
12 décembre 2017

Un autre témoignage de Serge concernant Eugène Martel.

  « On peut dire d'Eugène Martel qu'il rejoint au plus haut niveau la grande tradition des portraitistes français.Face à ses portraits, surtout ceux qui sont des dessins, il est impossible de ne pas penser à Clouet, à la différence que ses modèles sont des paysans au lieu d'aristocrates ou de grands personnages de l'époque. Mon admiration pour ces portraits - d'un trait parfois à souffle retenu, ou d'une vigueur incisive - va au-delà de tout éloge. Ils expriment, dans la profonde ressemblance, vraiment le caractère et l'âme... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 décembre 2017

Une photo de Lucien Jacques.

   Voici, communiquée par notre ami Louis Boullé, une photo qu'en 1983 son ami Serge lui offrit, accompagnée d'un petit mot et légendée au dos. PS : je viens de m'apercevoir qu'une autre photo de Lucien Jacques, visiblement prise quelques instants plus tôt, ou plus tard, le même jour au même endroit, est répertoriée dans le dernier bulletin des Amis de Lucien Jacques - celui intitulé Lucien Jacques en images, d'octobre 2017, numéro 14. Bulletin dans lequel Jacky Michel situe, lui, la scène à Gréoux en 58 et identifie... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 décembre 2017

Chronologie des principales étapes d'une vie.

   Cette chronologie des principales étapes de sa vie, Serge en avait établi les dates sur papier dans les tout derniers temps de cette dernière. C'est pourquoi elle comporte erreurs et oublis. La voici corrigée selon ce qu'il m'en avait révélé oralement quelques années plus tôt.   1911-1914, à Vallorbe en Suisse, où Serge naît ; l'entreprise Fiorio participant là au percement du tunnel du Mont d'Or. 1914-1918, à Turin, près des grands-parents maternels pendant tout le temps que le père restera mobilisé dans l'armée... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2017

Noël du monde à l'envers par Lucienne Desnoues.

Quelques liens : De nouveau Lucienne Desnoues.(Pages extraites d'Habemus Fiorio !)   Travail et mobiles poétiques par Lucienne Desnoues.   Bonne et heureuse année 2017 ! Préface Desnoues   Marcel Thiry et le tournoi...par Lucienne Desnoues. Pour Marcel Thiry par Lucienne Desnoues.  Fantaisies autour du trèfle.   Noël de la maison neuve par Lucienne Desnoues.   Sur une photographie de Lucienne Desnoues.  De Lucienne à Serge Note de service d'époque et de la main même de Lucienne XIV... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2017

Le bombyx de Noël. Un conte de Lucienne Desnoues.

   Chassez le surnaturel, il revient au galop ! Norge *    Écrire des contes de Noël. Rien d'étonnant à cela de la part d'un poète comme Lucienne Desnoues, tellement liée aux saisons depuis toujours, si hautement sensible à leur rythme, leur enchaînement dans leur défilement, comme à leur contenu respectif, à ce qui les civilise aussi : us et coutumes, « fêtes fixes, fêtes mobiles », etc. Familière de célébrations bien à sa façon du grand mystère à la fois ontologique et ancestral qui nous environne, et dans... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2017

Impromptu 6.

   Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant. Pablo Picasso.  *     Pendant longtemps, des années, Serge n'a pas pensé, ni imaginé, qu'un jour il puisse vivre un tant soit peu de sa peinture. D'autant qu'au départ — comme c'est quand même couramment le cas pour pas mal d'artistes — la qualité de ses premiers dessins et coloriages tout juste adolescents ne portaient pas vraiment le sceau de la révélation. L'un des premiers coloriages,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]