07 juin 2017

Natures silencieuses d'outils, entre autres.

   Le 28 mars 2015, je commentais ici même - Outils de maçonnerie - un Fiorio reproduit seulement en noir et blanc dans un petit livret-catalogue d'exposition en Allemagne. Aujourd'hui, par l'aimable apport d'un ami abonné à Artprice, m'en parvient un autre, très proche, car de même famille de sujet et d'esprit. Mais cette fois-ci heureusement en couleur, ce qui ouvre des perspectives !Tous les deux étant de rigoureuses bien que poétiques Natures silencieuses d'outils; mais pas que, comme souvent chez Serge qui, en une... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 juin 2017

Sur le métier (et sous une photo de l'ami Pierre Ricou). 1992.

  *  Traduzione a cura di Agostino Forte :    Sa usare il pennello anche quando è consumato o pressoché pelato. In questo caso non se ne serve più per scivolare un cielo o strofinare una nuvola ma per pettinare un ragazzo o cotonare la lana di un gregge di pecore. Quei pennelli, che oramai lo sono solo di nome, gli sono utili quanto i nuovi. Alle prese con lo spazio da organizzare, con le materie colorate da preparare, alle prese con i loro matrimoni, il suo primo passo è stringere il tubetto di colore... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2017

Sur l'atelier (et sous une autre photo de l'ami Pierre Ricou).1992.

* De quoi lire : Pierre Ricou. In memoriam.Sur le métier 1 (et sous une photo de l'ami Pierre Ricou). 1992. Dédicace et signatures. * Traduzione a cura di Agostino Forte : A proposito dello studio (e su un’altra foto dell'amico Pierre Ricou).1992.    Lo studio è nel sottotetto, zeppo di svariate cose come il nido dello scoiattolo. Mi piace credere che la casa, una vecchia forgia, ha conservato la sua caratteristica, che lo scorrimento del pennello sulla tela non è estraneo al canto del martello sull’incudine.Tutto... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 juin 2017

De la part d'une proche de Serge.

« youtu.be/Giovanni Battista : ça me rappelle avec force les riches et féconds après-midis passés dans l’atelier. »    Voici, lapidaire d'aspect seulement, l'envoi (dont je la remercie vivement) reçu d'une proche de Serge qui, réécoutant aujourd'hui ce fameux Stabat Mater dolorosa se retrouve donc, impromptu, rétrospectivement de nouveau immergée en cette atmosphère - où, très présente, la musique (baroque surtout) accompagnait avec bonheur la peinture qui en est une autre, sous une autre forme - baignant le temps vécu à... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2017

Mois de juin riche en Fiorio...par François-Mangin-Sintès.

   Mois de juin riche en Fiorio : Manosque (1), Cologne (1), Beaune (5, dont un Manège). Les gens meurent, pas les tableaux qui s'en vont vers d'autres destinées. Pour nous, l'enchantement continue, les frontières de l'œuvre s'élargissent pour notre plus grand bonheur, celui de pouvoir méditer et comprendre les dimensions infinies de ses rêves. Paysage aux cavaliers 24X33 cm, années 70.     * Une conférence proposée parl'Association des Amis du Musée et du Patrimoine du Pays d'AptEmail :... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2017

Un extrait du préambule d'Habemus Fiorio ! 2015.

* Deux liens :  Une Maison Fiorio Le Musée Marceau Constantin.   *    
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2017

Un autre extrait de Rêver avec Serge Fiorio par Claude-Henri Rocquet. 2011.

Claude-Henri Rocquet dans la salle des Amis des Arts à Reillanne lors de la première exposition Fiorio posthume, en juillet 2011. Photo Henriette Lauga. *   Quelques liens : Claude-Henri Rocquet. Claude-Henri Rocquet. In memoriam. Rencontre et article de Claude-Henri Rocquet Extrait de Rêver avec Serge Fiorio par Claude-Henri Rocquet. Une citation de Claude-Henri Rocquet. Prix des lecteurs. Petite pierre blanche. Amis de Lanza del Vasto et blog Serge Fiorio. *   Traduzione a cura di Agostino Forte :   ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2017

Analogies et autoportraits in absentia.

  Ce qui distingue un romancier, un dramaturge, du reste des hommes, c'est justement le don de voir de grands arcanes dans les aventures les plus communes. Toutes les aventures sont communes, mais non leurs secrets... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 juin 2017

Tribune libre par Philippe Courbon.

L’abstention électorale majoritaire en France ! De "l'obligation" des citoyens et de la responsabilité des élus !!! et les bulletins blancs ???   Aux élus Parlementaires, à celles et ceux qui proclament un modernisme institutionnel, une moralisation de la vie politique, une démocratie participative, une unité démocratique, un pragmatisme électoral, and Co !   Réflexion et Contribution librement et amicalement partagées !      Le printemps 2015 propice à la créativité verdoyante (!) et... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2017

Une lettre du 14 mai 1944.

À cause, bien sûr, de la censure et des services de renseignements présents partout - encore et toujours très actifs en 44 - on ne peut pas toujours se fier sur parole, à la lettre, à ce que Serge écrit à ses amis dans ses épistoles de pendant la dernière guerre. Ce spécimen en est un exemple. À le lire, on peut croire qu'ils ne sont plus que deux à la ferme, se relayant pour garder la maison, que tout est cependant paisible et calme, que l'activité agricole tourne rond, et qu'en fait le danger est ailleurs, partout ailleurs, où tout... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]