12 mai 2015

Manège

   Entre ces deux photos, tout le chemin parcouru par l'artiste depuis la mise en place faite à la mine de plomb - trame précisément dessinée faisant ici penser au cliché d'une radiographie - jusqu'à l'aboutissement peint d'un Manège, son affirmation colorée, sa vie. On peut, de visu, mesurer combien et à quel point Serge était tout d'abord, à l'évidence, profondément inspiré puis, parce que autodidacte pur, devenu, de plus, avec le temps et l'expérience, tout à fait maître d'un vrai et solide métier. On le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2015

Tribune libre par Dominique Bal.

                                           DÉMOCRATIE ?    DÉMOCRASSIE ?   Paris, capitale hégémonique d'un petit pays centralisé à la jacobine, soit un lieu de foire d'empoigne où se concentre tous les pouvoirs. C'est effectivement dans cette mégapole que siège, entre autre, l’État, son gouvernement, ses Élysées, ses pompes et ses œuvres.  Sous l’œil goguenard de la... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 01:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2015

Le Rocher d'Ongles.

   Comme c'est le cas pour tant d'autres de ses tableaux, j'avais vu Serge peindre ce grand (un 30 F : 73x92 cm) et grave Rocher d'Ongles qui doit dater du début des années 70. Puis, comme d'habitude, une fois terminé et verni, le tableau partit, Dieu sait où ! Un jour, il réapparut à l'atelier pour restauration à cause de la blessure grave d'un trou en plein ciel, de quelques tâches et égratignures. Si mes souvenirs sont bons, je crois qu'à ce moment-là Serge le racheta, puisqu'au lieu de, tel quel, le réparer,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 mai 2015

La carte postale et le cousin de Serge Fiorio.

   On peut imaginer ici le jeune Serge skieur-photographe, son lourd matériel sur le dos, s'arrêtant - émerveillé par le spectacle grandiose qui, en pleine lumière, se découvre soudain à lui comme une vision - et plantant là, du coup, son bâton de ski (en guise de personnage véridique à nos yeux) pour faire la photo. Carte postale Serge Fiorio. Araches. Hte-Savoie. Le chef-lieu. Alt 955m. Avec son réel appétit de nature, son immense bonheur de marcher à la découverte, ne se lassant pas, non plus, jamais, de redécouvrir,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 mai 2015

Deux Manèges.

Photo Jacques Bétant    Heureuse coïncidence, tous ces différents chevaux de manège - les uns peints, les autres photographiés - sont venus faire un tour presque en même temps sous mes yeux dans la même journée. Aussi, il m'a tout de suite paru opportun de répondre à l'invitation évidente d'en confronter ici les deux images pour mieux en apprécier l'une grâce à l'autre : le manège, peint, de Serge, très peuplé dans son raffinement ornemental, et celui, pris sur le vif, de la photo d'Izis, dépouillé, lui, que la foule a... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2015

Le billet de Gérard Allibert

Les temps de conjugaison, les choses importantes et le Bleu-Fiorio ...      Ce n’est pas bien, disait Monsieur M., mon maître d’école du CE2. Mais navré André, je copie par-dessus ton épaule. Je recopie même. Sans vergogne ... et avec plaisir ! « Pour le moment, nous ne sommes qu'en 1934, Serge descend encore une fois innocemment de Taninges “pour passer quelques jours” chez son cousin et rien ne peut lui laisser présager ce qui l'attend (...)  Il est heureux que ce soit Giono lui-même qui lui... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2015

Sous le signe de la sincérité.

   Évoluer dans l'ordre des choses a parfois pour heureuse conséquence d'abolir soudain le jeu hasardeux du hasard et des portes s'ouvrent, l'avenir, alors, tend les bras ! Dans ce sens, il y a comme cela des rencontres, fortuites en apparence, qui sont, en fait, de véritables rendez-vous à des points de carrefour précis : question de bonne et exacte longueur d'onde, je crois, de présence au monde, effective, au sens le plus plein du mot. Belle mission qui, de cette façon, incomba à notre ami Jacques Ibanès, poète,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2015

Juste le temps d'une chanson.

   Voici le Fiorio ayant servi d'illustration en couverture du numéro de la revue municipale Marseille pour son numéro spécial d'octobre 1986 : Cent ans de chansons à Marseille, magistralement orchestré par Pierre Échinard. Sous la mise en scène d'une sorte de pittoresque carnaval au village où Charlot lui-même est de la partie, et au premier plan duquel un fusil est prévu pour, au passage éventuel, tirer en l'air et ainsi descendre les canards, Serge évoque le temps où la chanson faisait partie des... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2015

In the bigarreau littéraire du Pays d'Apt.

     Crée le 28 janvier 2014, il y a un peu plus d'un an, le blog Serge vient de passer la barre des 9.000 visiteurs ! Ses moyennes sont aujourd'hui les suivantes : 86 pages lues et 34 visiteurs par jour. D'autre part, pendant deux semaines, l'article du 3.IV.2015 intitulé Habemus Fiorio ! était classé parmi les quatre les plus lus sur Canalblog dans la catégorie des blogs artistiques. Sans nous soucier le moins du monde de compétition en la matière, tout cela, n'empêche, est bien évidemment très encourageant et... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2015

Une heureuse question !

   C'est mon ami Christian Bernard qui, cet hiver - tandis que je lui annonce que la neige est là, tombée chez nous cette nuit tout à fait en douce mais, par contre, en abondance -, me pose en retour la question en forme de formule magique : La neige a-t-elle transformé vos collines en tableaux de Serge ? On sent, en écho, qu'il en a envie, envie aussi, au cas où, que je lui raconte et même, parce que chez lui il n'a sans doute pas neigé cette fois, qu'en fait, l'imaginant, et peut-être aussi un peu secrètement envieux, il... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]