06 décembre 2016

Trois demi-poires de Serge Fiorio.

Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2016

Des Amis de Lucien Jacques.

Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2016

Pour en revenir... par Gérard Dressay.

Cher André, Pour en revenir à ma lecture du blog, je ne suis toujours pas d’accord avec toi quand tu reconnais dans la peinture de Serge Fiorio des implications religieuses plus ou moins avouées; en revanche, j’y trouve un sens du « sacré » très prégnant, mais je précise que selon moi le sacré est immanent au profane. C'est là une autre façon d’exprimer une idée directement inspirée d’un passage du Pour saluer Fiorio (p. 232) : « L'art de Serge (…) nous libère en quelque sorte de la réalité en la réinventant sous nos yeux à la... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2016

Après vingt ans par Lucienne Desnoues.

   Retrouvé, celui-là, dans le bulletin numéro 34 de l'Association des Amis de Jean Giono, je crois bon de sortir aujourd'hui des oubliettes cet autre texte de Lucienne où, comme à son habitude dans ses célébrations d'écrivains ou d'artistes qu'elle aime, elle fait un peu - comme en douce, mais pas de façon consciente ni directement explicite - le portrait d'elle-même ; donnant, du coup, des clefs utiles et précieuses ouvrant des portes sur son propre credo d'artiste ainsi que sur les subtilités et les arcanes de son art... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2016

Deux pages de Pierre Magnan.

   C'est en 1986, quatre années, donc, avant la publication de son magistral Pour saluer Giono, que Pierre Magnan rédige sur demande, à l'adresse de Jacques Ibanès, deux pages - passionnelles et passionnantes sur Giono - visiblement sorties de sa plume avec force d'un seul jet très direct. D'autre part, pas besoin d'être graphologue émérite pour s'apercevoir que l'écriture manuscrite témoigne elle aussi, c'est assez évident, de la forte et vive émotion irradiant de leur contenu. Pour Jacques Ibanès, il s'agissait alors de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 décembre 2016

Giono jeune par Pierre Magnan.

   Je publiais hier deux riches pages manuscrites que Pierre Magnan avait adressées à Jacques Ibanès à propos de Giono. En voici le lien : Deux pages de Pierre Magnan. Le jour d'avant j'avais fait de même pour quelques autres - Après vingt ans - dues celles-là à la plume de Lucienne Desnoues, les exhumant d'un vieux numéro d'hommage au même grand écrivain dans le formidable contenu duquel je découvrais - redécouvrais, en fait - d'autres pages encore de Magnan qui sont, du coup, reproduites ici aujourd'hui. Parce qu'il m'est... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2016

Attention libraires !

   Il y a longtemps que je voulais mettre un peu les libraires sur la sellette, et puis, une chose l'autre...J'avais cependant dans ma réserve pour le blog un papier déjà à moitié rédigé. Mais aujourd'hui, un ami vient de m'envoyer une pétition à signer www.change.org/p/lecteurs-unissons dans laquelle un éditeur fulmine contre les tarifs de la poste concernant les envois de livres ; ce qui, moi, du coup, me relance à propos des libraires, me mettant le pied à l'étrier pour terminer l'article laissé en chemin. Les façons de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 décembre 2016

Hors-d'œuvre spirituel par Lucienne Desnoues.

   C'est à l'occasion d'un 7 octobre - « en cet octobre » est-il écrit tout au début - à la fois jour anniversaire et fête de Serge célébrés cette année-là par un grand nombre d'amis de tout âge et de toutes conditions dans une ferme-auberge perdue sur le plateau d'Albion que - nous ayant tout d'abord tous réunis sous les ramures tutélaires de trois-quatre grands et énormes chênes multicentenaires - Lucienne nous avait lu avec grand plaisir et une fantaisie bien à elle, ces deux pages de vers très affectueux que, toute... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2016

Apport d'un témoignage sur Giono au Contadour par notre ami André Pierre Fulconis.

   J’ai cité dans mon dernier livre* le témoignage de mon cousin, et ami cher, Henri Pertus (1908-1990), le peintre frère de Serge Fiorio, tous deux en leur temps les peintres mages du Luberon : « C’était dans les années 1937-1938. Nous commencions déjà à subir le poids étouffant de la société industrielle. Jean Giono, le plus grand écrivain provençal en langue française, venait de publier Les Vraies richesses, aussi devint-il notre prophète. Il passait l’été au Contadour, où il avait créé une communauté ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2016

L'éternelle enfance par Jean-Patrice Lennon dans Le Provençal du lundi 17 avril 1995.

Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]