03 octobre 2015

Le billet d'Agostino Forte.

   Le 4.08.2015, je publiais un petit billet concernant un épouvantail de Serge que choisit de traduire en italien notre ami Agostino. sergefiorio.canalblog.com/archives/2015/08/04/31908305.html Aujourd'hui, ce dernier nous communique le fruit de quelques-unes de ses réflexions à propos de ce même tableau, ce dont nous le remercions vivement car il a eu la patience de nous en donner une version française, ce qui n'est naturellement pas dans le sens le plus facile pour lui dans le maniement des deux langues. ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 octobre 2015

Baptême de l'Art d'en Face.

Tous nos vœux de longue vie aux éditions L'Art d'en Face, 7 rue de Varsovie, 11100 Narbonne.        Ci-dessus : Marie Rouanet et Alexandra Ibanès lisant, elle, des extraits de son journal Un été à l'Iris de Suse dont nous avons rendu compte ici même, il y a peu : le 28.09 dernier. sergefiorio.canalblog.com/archives/2015/09/28/3268...   ET : C’est dans une semaine  ! ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2015

La bergère et son enfant.

   Cette œuvre vient d'être acquise par un ami, heureusement ! Ce qui permettra de pouvoir la photographier un jour parfaitement : nous pourrons donc ainsi la faire figurer, le moment venu, dans Les Très Riches Heures du peintre Serge Fiorio car, de toute évidence, c'en est là une bien particulière et d'importance, n'est-ce pas ? Photo x, droits réservés.  Notre ami François Mangin-Sintès nous parle de cette œuvre dont il aurait bien voulu être l'heureux acquéreur aux enchères : ...la merveilleuse Maternité de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 septembre 2015

Le billet de François Mangin-Sintès.

   Merci de m'envoyer cette Souche que je ne connaissais pas, sans doute sortie fraîchement peinte de l'atelier de Serge ! Photo Bibi. Va savoir comment est-ce possible que la souche qui couvre entièrement le tableau de ses bras tentaculaires ne constitue pas un obstacle au paysage. On peut dire qu'il y a deux tableaux en un. Tantôt nous restons concentrés sur la souche, tantôt sur le paysage, tantôt sur les deux à la fois, l'une et l'autre étant parfaitement distincts et pourtant merveilleusement associés. La preuve,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 septembre 2015

De nouveau dans le blog Emmila Gitana.

   Considéré comme l'un des plus grands poètes de Suisse romande, Gustave Roud, tente par sa poésie consacrée à un sujet extérieur, les paysages du Haut-Jorat, d'accéder à la perception d'un ailleurs, d'un paradis perdu. "Méditations lentes, patientes, soutenues par le rythme de la marche ou suggérées par un paysage, les proses roudiennes décrivent les conditions d'apparitions des signes du paradis, des messages venus d'ailleurs." Roger Francillon.   Voilà ce qu'en dit, entre autres, sa... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2015

Un été à l'Iris de Suse.

   Si L'Iris de Suse est devenu ici le nom d'une maison, d'un hâvre de paix où se retrouver - au sens propre comme au figuré - le journal demeure l'une des formes, parmi les plus spécifiques et les plus efficaces, de l'autoportrait. Celui-ci est tout en facettes saisies à travers le miroir du déroulement des jours en une seule saison et sur une aire géographique limitée, mais profondément sensible au reste du monde et fidèle à la présence des autres, à celle de l'être aimé, cet alter ego par excellence, aux richesses de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2015

Village perché des Amis de Giono.

   Bonne et même excellente nouvelle : Les Amis de Jean Giono viennent d'acquérir un Fiorio aux enchères du 12 juin dernier à Manosque ! Il est visiblement de toute belle tenue et, de toute évidence aussi, bien situé par ici, empreint de haute-Provence. Il sera donc bien chez lui chez l'écrivain de Manosque dont il ferait - par ailleurs idéale - la poétique illustration de couverture de l'un de ses nombreux ouvrages. Messieurs les éditeurs, si le cœur vous en ...disait !...en lieu et place de couvertures trop souvent... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2015

Re blog Emmila Gitana, le 23 septembre.

   Deux nouvelles belles surprises (entre autres !) dans le blog EMMILA GITANA en découvrant encore une fois et coup sur coup (lire le tout récent billet : Hier, sur le blog Emmila Gitana.) Serge accompagnant - ou accompagné, c'est comme on voudra - de grands poètes : après l'argentin Roberto Juarroz, maintenant Gaston Miron le québécois et Jean Giono le provençal. Bien plus qu'un simple rapprochement, c'est là une forme de création que cette soudure exacte opérée ici en... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2015

Hier, sur le blog Emmila Gitana.

   Merveilleux blog que celui-là ! Réellement riche de mille et une choses précieuses comme en recelait, elle en conte, la caverne d'Ali-Baba ! Le poème du poète argentin Roberto Juarroz judicieusement choisi pour accompagner les deux toiles de Serge semble, en effet, avoir été écrit pour lui. Il arrive souvent que des artistes, de quel genre auquel ils appartiennent ou dont ils se réclament, se trouvent en phase; sans doute parce que puisant chacun, dans le cas, à la même source, à la fois intemporelle, immémoriale et... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2015

Sur une photo de Joseph Marando.

   C'est comme le photographiant à travers le trou de la serrure ou par la porte entrebâillée de son atelier que notre ami Joseph Marando immortalise là un Serge alors tout entier occupé - selon ses propres mots - à sa « petite cuisine », au milieu de ses produits, de ses instruments, ustensiles, et divers outils familiers. En alchimiste (qu'il était) au travail, ou plutôt - on ne peut pas, je crois, ici dire mieux - à l'œuvre, solitaire en son athanor ! Photo Joseph Marando. Année 2007. « Petite cuisine » :... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]