12 mai 2016

Aldo par François Mangin-Sintès.

   Je n'ai pas connu Aldo mais Serge m'en a beaucoup parlé. Quand son nom venait dans la conversation, il joignait ses deux mains, entrecroisait les doigts, les serrait et il me montrait par ce geste d'affection combien les liens qui les unissaient étaient forts. Portrait d'Aldo Fiorio - devant la porte ouverte de son atelier de bricolage et dans les dernières années de sa vie - par Henri Cartier-Bresson. Bien des fois, pour lui permettre de peindre, Aldo s'employait à accomplir son travail, en prolongeant ses propres... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2016

Page 124...

   Page 124 du Deyrolle de Léon Degand et Georges Richar paru dans la collection Le musée de poche, j'ai appris que Jean Grenier avait - du temps de ce qui était alors l'ORTF - interrogé dix-sept peintres abstraits au long de son émission L'heure de culture française. Et, retranscrit dans l'ouvrage, Deyrolle lui déclare, entre autres, quelque chose qui, moi, m'a tout de suite fait "sursauter" : « (...) Je pense que le peintre a grand intérêt à analyser la nature pour comprendre les lois, les raisons d'équilibre,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2016

Chez Ader-Nordmann : Les Bûcherons de 1959.

   Il y a peu, j'avais été aimablement contacté au titre d'ayant-droit pour confirmer que ces Bûcherons de 1959 étaient bien dus aux pinceaux du maître de Montjustin. Aujourd'hui, une page entière du catalogue papier de la prestigieuse maison de vente aux enchères publiques ADER-Nordmann est tout récemment consacrée à Serge. C'est une première pour l'une de ses œuvres dans un catalogue de ce genre et - quoi qu'on dise ou quoi qu'on en pense - une forme aussi, là, de reconnaissance à l'égard de son travail dans ce milieu. ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 mai 2016

"Pays rêvé"

   « Pays rêvé », sa terre d'élection fut sans conteste la Haute-Provence vers laquelle - jusqu'à ce qu'il y accoste pour s'y installer aussitôt en 1947 - il ne cessa d'être aimanté après qu'«un beau matin » il en eut reçu la lumière, in situ, tout en haut des Escaliers de la Plaine, à Manosque, en compagnie de Giono - lui, étant alors déjà son chantre en écriture dont Serge avait déjà fait le portrait - chez qui il séjournait comme de temps en temps, le plus souvent en hiver, il en avait presque pris l'habitude; portant là,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2016

"Rembobinant" quelque peu...

   Après les enchères qui viennent d'avoir lieu pour les beaux Bûcherons de 1959, je me faisais la réflexion que les tableaux ont, du début de leur conception, des vies décidément bien peu ordinaires. Une fois nés, ils ne cessent de voyager, passant au fil du temps d'une main et d'une maison à une autre, et sont toute leur vie tributaires de l'histoire personnelle mais aussi - alors en dernier ressort, c'est le cas de le dire ! - de la mort pure et simple de leur dernier acquéreur ou héritier en date; faisant de lui, ou... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 mai 2016

Il y a longtemps... par Bernadette Francony.

   Il y a longtemps que je voulais vous écrire ma visite à Montjustin. C'est le poète-charpentier Privat-Jean Molinier qui, d'abord par lettre, m'avait parlé de ce peintre montjustinien en me recommandant d'aller sans faute lui rendre visite au cours de mes prochaines vacances à Manosque. C'était au printemps 1970, en avril, il pleuvait des cordes quand j'ai sonné à l'étroite porte donnant directement sur la rue. Tout allait bien en moi mais une fois un pied posé en haut dans l'atelier, je ne sais pourquoi, j'ai failli... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 mai 2016

Un ABC Fiorio par Michéa Jacobi.

Heureuse surprise tout à l'heure au courrier : un envoi de belle qualité concernant vingt-six peintures de Serge parues dans le blog ! C'est de Michéa Jacobi et tiré de L'ABC des ABC. En voici le lien : http://abc-des-abc-michea-jacobi.blogspot.fr/2016/05/lettre-f-abc-fiorio.html    . . ET : le bulletin de souscription pour un beau livre aux éditions C'est-à-dire, de Forcalquier. Lettres_Barjavel_souscription_hd    
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 mai 2016

Fiorio-Giono (pour inverser un peu !)

   Quand j'ai vu la photo de ce Fiorio que Daniel Jacobi m'a aimablement communiquée via son frère Michéa - l'auteur du récent ABC Fiorio (que je vous recommande) - la composition et l'atmosphère mystérieuse bien particulière qui y préside m'ont tout de suite parlé et - m'y trouvant en pays de re-connaissance, si je puis écrire - illico transporté en esprit vers une autre toile parce que cousine avec celle-là, à mon sens, ou bien plutôt sœur aînée, plus ancienne. Il s'agit de celle que Serge peignit en 1968-69 et qui, une... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2016

Complément d'info par Daniel Jacobi.

Cet article se rapporte plus précisément à l'histoire de la toile qui a été la semence pour le billet d'hier (sergefiorio.canalblog.com/archives/2016/05/25). Puisant dans ses souvenirs, Daniel Jacobi nous apporte aujourd'hui quelques éléments supplémentaires étonnants dont je le remercie ici très vivement. A.L       Je pense que nous sommes retournés à Montjustin peu après notre retour en Provence.   (J’ai été nommé professeur à l’université d’Avignon le premier septembre 1998). Francine me dit que... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 mai 2016

Billet d'humeur.

Cher(e) ami(e) lecteur ou lectrice,Si je t'écris ce matin - à propos d'irresponsabilités navrantes dont personne ne parle jamais malgré les nombreuses images présentes dans les journaux et sur les écrans - c'est pour te demander s'il ne serait pas opportun de questionner les dirigeants syndicaux pour savoir ce qui justifie l'action de brûler ainsi systématiquement des tas de pneus au cours des grèves et des manifestations. Vraiment, qu'est-ce que cela apporte de positif ? À mon niveau, je ne peux rien - sinon écrire ici ma... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]