22 juin 2016

22 juin 1944 par André Pierre Fulconis.

   Pour faire écho à Une marche active de POÉSIE et de RÉSISTANCE qui vient d'avoir lieu le dimanche 19 juin à Céreste, notre ami André-Pierre Fulconis retrace pour nous l'histoire et rappelle les circonstances de cet assassinat d'un jeune poète-résistant qui eut lieu entre Céreste et Viens il y a aujourd'hui, jour pour jour, 72 ans.    Roger Bernard était un jeune poète dont les premières publications promettaient un grand avenir. Né à Pertuis en 1921, déjà père d’un enfant, appelé au S.T.O, il avait décidé de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2016

Lucien Jacques-Fiorio-Ibanès.

LES RICHES HEURES
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2016

Une lettre de René Lafont.

René Lafont est l'auteur de Cantique des cantiques de la lumière et de la joie publié dans le numéro 36 du Bulletin des Amis de Jean Giono, en décembre 1991.      
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2016

Trois outils.

«Comme le sacré se camoufle dans le profane et le surnaturel dans le fantastique, le spirituel est caché dans l’ordinaire » écrit Claude-Henri Rocquet je ne sais plus où maintenant, mais j'ai retenu la formule car elle est magique pour une meilleure compréhension du monde. Le bain de pieds. Photo Marcel Coen. J'adorais ces rues de village que je voyais chez Grossi dans les années 70, dans sa première galerie. Chez Serge je n'en ai jamais vues. Pourtant, c'était bien là un sujet qui l'intéressait : éclairer une façade, surprendre... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juin 2016

Bonjour André, par François Mangin-Sintès.

   Bonjour André, un vrai bonheur de découvrir un tableau de plus pour mieux saisir l'amplitude du travail de Serge et le connaître mieux. Un jour, espérons, nous pourrons peut-être dire : « Le compte est bon, tout y est, nous n'en avons oublié aucun ! » Grâce à autant de tableaux diffusés, jamais vus pour certains. Si j'avais le flair de quelque dieu improbable, j'irai tous les dégoter, où qu'ils soient, accrochés au mur ou pas, tous les Fiorio que nous n'avons encore jamais vus ! Tant de violence dans le monde et tant... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2016

Le Fonfon

   Le Fonfon, c'est là le surnom donné par les habitants de Banon à l'un d'entre eux que Serge a connu très tôt à Montjustin parce qu'il était plombier-électricien, sillonnant le pays, de petit chantier en petit chantier, en compagnie de son père auprès duquel il finissait alors d'apprendre le métier. Je me souviens moi-même encore d'Alphonse Martin - d'où ce surnom de Fonfon dont son fils, Gabriel de son prénom, ne fit qu'hériter, sans doute - quand, déjà bien sur la pente, il venait passer un moment, converser, ou jouer... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 juin 2016

La vie est un tango

   C'est sous ce titre chaudement imagé qu'ont été réunies en 2003, chez Flammarion, les chroniques musicales de Gérard Oberlé que l'on pouvait entendre chaque semaine sur France Musique, d'avril 2001 à février 2003. Je me souviens avoir savouré un grand nombre d'entre elles en la compagnie de Serge, dans son atelier. Et il était parfaitement vain de s'aventurer à sonner à la porte de sa proche voisine Lucienne Desnoues à l'heure d'écoute : elle faisait alors tout simplement la sourde oreille !   Voici le texte de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2016

Tableaux en péril !

   Certaines personnes avaient acquis le bon réflexe de ramener leur Fiorio plus ou moins endommagé à Serge pour qu'il y répare un malheureux accroc, abolisse une distension de toile, ou encore, que sais-je, restaure avec l'art qui était le sien, un éclat, lave et rafraîchisse l'œuvre tout en la protégeant pour trois ou quatre ans par l'application, au passage, d'une fine couche de vernis à retoucher, etc. Je peux en témoigner en toute connaissance de cause puisque Serge me confiais fréquemment certains soins de nettoyage et... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 juin 2016

Le tas de bois.

   Pour faire une petite suite au bûcheronnage qui était le sujet du billet d'hier, il m'a paru opportun de confronter aujourd'hui le fruit du travail des bûcherons à celui du peintre quand celui-ci, lui aussi, empile du bois. Après quoi, n'allez pas me soutenir que ces gens-là - les artistes - ont les yeux faits pareils à ceux de monsieur et madame Tout-le-monde ! C'est là à peu près répéter mot pour mot ce qu'avait avec foi déclaré Bonnard de Picasso à son propre petit-neveu (cité à la page 143 du livre - délicieux,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2016

Bûcherons de 58 et de 59.

« Les jambes des hommes sont fortes comme des troncs d'arbre ». C'est par cette remarque, forte elle aussi, pleine de poésie et de sens puisés au profond de la toile, que François Mangin-Sintès commence à parler de la scène de bûcheronnage datée de 58. Puis il poursuit : « Quel beau pendant aux Bûcherons de 59 que ces Bûcherons de 58 ! Ces tableaux vont de pair et sont frères. Il serait fabuleux de les réunir dans une future exposition. Seule différence, la technique de coupe; Serge nous en aurait dit quelques mots, l'une franche,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]