03 février 2014

Errare humanum est, perseverare diabolicum !

   Cette belle photo de deux malicieux complices prise dans l'atelier ne date pas de 2009 comme je l'avais indiqué au pifomètre dans un billet du premier février, mais bien — son auteur, l'amie Renée me le précise  et je l'en remercie — du 18.10.2010, c'est à dire d'un peu plus deux mois avant le décès de notre ami. Elle est peut-être bien la dernière que nous ayons de Serge. Follette, elle, s'appelle aujourd'hui de nouveau Prune comme l'avait baptisée au départ la petite fille qui la confia à... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 19:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2014

Posté par SergeFiorio-blog à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2014

Posté par SergeFiorio-blog à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2014

Sous la neige, le pain !

   En 1977, un fort volume paraît aux éditions Max Fourny. Ce sont Les proverbes vus par les peintres naïfs. L'auteur qui, depuis longtemps déjà à l'époque, n'est plus le premier venu, n'en est pas à son coup d'essai, non plus, puisqu'il s'agit du grand Anatole Jakovsky, spécialiste hors-pair de cet art en marge parce que, par tradition, très populaire en fait dans de nombreux pays.   Tout le monde connaît, par exemple, la peinture yougoslave de ce genre, sur verre principalement. Ivan Généralic (1914-1992) —... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 21:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2014

Ajout + Fontaine je ne boirai pas de ton eau.

    Ici un petit ajout au dernier billet posté hier soir. Anatole Jakovsky et sa femme Renée sont les généreux donateurs qui ont permis, par cession de leur fabuleuses collections à la ville de Nice, que puisse s'ouvrir le musée qui porte désormais leur nom. Il est situé au milieu d'un parc dans l'ancienne résidence du parfumeur Coty, sur une colline. Depuis 1982, date de son inauguration, tous les grands noms — depuis le XVIIIème — dont on rassemble les œuvres sous le vocable d'Art naïf y sont représentés, dont... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2014

   Toutes mes excuses aux lecteurs pour mes fautes d'orthographe ou de frappe. Il faudrait se relire sans cesse, à mesure, et l'on n'en a pas toujours le temps !
Posté par SergeFiorio-blog à 10:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2014

Tagadère

   Voilà, pour ceux qui ne s'en souviennent pas — est-ce possible ! —  une image de la légendaire trapadelle des Raisins de la colère dont je vous ai parlé. C'est Gérard Allibert qui me la fournit amicalement. Elle est bien en bien des points semblable au Tagadère de la tribu Fiorio mettant, chargé de tout son déménagement, depuis Taninges, le cap sur Montjustin au printemps 1948. Le soir, en arrivant " à la capitale ", à l'entrée du village, dans les phares, en même temps que les derniers habitants, — les Roure,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2014

La trapadelle des Raisins de la colère.

Posté par SergeFiorio-blog à 12:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2014

Il caballo di madera, 1928, Manuel Alvarez Bravo.

   Cette photo très poétique de Manuel Alvarez Bravo haussant le familier jusqu'à son propre mystère aurait pu être prise chez les Fiorio. La chaise de bistrot et le cheval de bois y parlent la même langue populaire que celle que l'on entendait chez eux à Montjustin autrefois.
Posté par SergeFiorio-blog à 15:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 février 2014

Char et Serge.

  À la mort de Serge un journaliste titra sa manchette, en première page de La Provence : « Serge Fiorio est parti rejoindre ses amis René Char, Henri Cartier-Bresson, Lucien Jacques... » Ce titre racoleur me fit bondir ! Et je sais bien que je ne fus pas le seul ! Serge n'a jamais rencontré une seule fois René Char, il ne se sont jamais serré une seule fois la patte, ni la pince, encore moins tapé de la main sur l'épaule. Je l'avais interrogé et il m'avait répondu : « C'est quand nous nous sommes installés ici, à... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]