01 septembre 2018

Neige, suite.

   Un des signes les plus sûrs à la fois de la vigueur interne d'un sujet et de son affinité avec vos propres dispositions est que, dans sa simplicité initiale, sont inscrites potentiellement, dès qu'on le serre de plus près, des filières de déterminations plus précises qui vont l'étoiler de tous les côtés, et sur lesquelles, à votre surprise, il ne laisse planer en fait aucune ambiguïté. Un vrai sujet a une pente secrète : si vous cherchez à le préciser, et même sur quelque détail secondaire, il ne vous laisse pas plus dans... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2018

Portrait de paysage.

     Paul Cézanne avait une haine si enracinée contre l’École qu’il avait une façon très spéciale de dire les « Bozards » qui, même à son insu, trahissait tout son mépris. Il suffisait qu’on eût passé par là pour être, à ses yeux, un crétin indécrottable.Émile Bernard Serge Fiorio, grand disciple du paysage.Jean Mogin. *    Un grand merci à Camille Maujean qui, faisant partie du cercle ouvert des passionnés de la peinture Fiorio, a la présence d'esprit en même temps que l'amabilité de me faire... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2018

Sur une page volante.

   De temps à autre, à mon invite, Serge a rédigé lui-même quelques pages sur tel événement ou telle période de sa vie. À propos de sa peinture aussi. En voici une, précédée de la photo de l'arrivée mémorable à Montjustin du déménagement des Fiorio (depuis Taninges Haute-Savoie) sur le dos de l'héroïque Tagadère concu et mis au point par Aldo pour leur servir ensuite de... tracteur agricole. * Tagadère avait, n'est-ce pas, des airs de famille marqués avec la trapadelle des Raisins de la colère. * Après Le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 septembre 2018

Pierre Martel, une lettre de 1947.

   Merci à toi, Pierre Renaud, de me donner, par cette copie de l'une de ses lettres, l'occasion et le plaisir de quelques lignes supplémentaires concernant cet être charismatique (en diable !) qu'était le cher Pierre Martel - 1923-2001. Membre abonné de la première heure au bulletin d'Alpes de Lumière, Serge me disait que lorsque monsieur Vial d'Oppedette, le facteur de Montjustin aux extraordinaires belles bacchantes, lui en tendait un numéro tout frais, il lâchait tout, tout de suite, pour s'y plonger illico avec une... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2018

Pierre Martel. SOIF.

Qui n'aime pas l'eau pure a le cœur peu sincère. Lanza del Vasto *    Dans le précédent billet intitulé Pierre Martel, une lettre de 1947, j'écrivais, différenciant ainsi ses publications de bien d'autres :  « Pierre Martel y donnait soif, en fait, avant tout, au lieu d'abreuver ! » Et voici - comme s'il m'avait entendu -  que m'arrive tout juste entre les mains un texte de sa plume sur... la soif ! Page-épitaphe, en un sens testamentaire, photocopiée puis offerte, au moment de l'au-revoir, lors de l'une... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2018

Une conférence-rencontre-témoignage autour de Serge Fiorio à Digne le 18 à 18 heures.

Conférence-rencontre-témoignage autour de Serge Fiorio le mardi 18 septembre à 18 heures.    Serge Fiorio - 1911-2011 -, qui est-il ? Comment est-il devenu peintre ? Quel a été son parcours, ses motivations ? Où puisait-il son inspiration ? Quelle valeur accordait-il lui-même à l'art et à son œuvre de peintre en particulier ? Entre le pays de haute-Provence et lui, y avait-il vraiment des affinités électives ? À qui vendait-il ? Avait-il des thèmes de prédilection ? À quel moment de sa vie s'est-il arrêté de peindre ? Qu'en... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 septembre 2018

Montjustin : dans l'Histoire du village.

Une nouvelle fois un grand merci à l'ami Pierre Renaud pour l'apport de ces documents ! * Quelques lignes à propos de la tour...Je me souviens de Montjustin par Gérard Oberlé.Ma première visite à Montjustin...par François-Mangin-Sintès.Dessin de Montjustin.Dessin du berger et de son troupeau devant Montjustin.Un dessin de Milo BlanchetUn dessin de paysage.      
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [9] - Permalien [#]
20 septembre 2018

En écho de la conférence de Digne.

J'ai été invité à vous faire une conférence sur le théâtre. J'ai bien peur de vous décevoir. Shakespeare est mort, Molière est mort, Racine est mort...et je vous avoue, je ne me sens pas très bien moi-même. Alphonse Allais Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage,Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :Polissez-le sans cesse et le repolissez. Nicolas Boileau *    Pour la conférence Fiorio d'avant-hier soir à la médiathèque de Digne il y avait légèrement moins de monde qu'il n'y en eut la semaine d'avant... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 septembre 2018

Martel, de nouveau.

   Que dire des célèbres portraits de son père et de l'oncle Fortuné dont la perfection,à la fois si classique et si personnelle, passe tout éloge ? Marthe Savon-Peirron, amie commune à Serge et à Eugène. *    Le numéro 107 de la revue Alpes de Lumière comporte, selon moi, une erreur de taille dans son titre en y présentant Eugène Martel comme étant un peintre moderne. Bien que né en 1869 et décédé en 1947 - mais les dates seules n'étant pas forcément garantes de la modernité en peinture - rien en son œuvre ne... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 septembre 2018

Lucien Jacques : "Glissez, mortels, n'appuyez pas. "

   « Glissez, mortels, n’appuyez pas. » est un précepte dont Ida, la sœur aînée de Serge, usait au besoin auprès de ses proches et des siens afin de gentiment maintenir l'harmonie autour d'elle. Le lisant tout à l'heure par un heureux hasard, il m'a cette fois conduit en douce, de fil en aiguille, à une réflexion qui m'éclaira un peu plus sur Lucien Jacques en rapport avec son art.Réflexion au bout de laquelle m'est en effet alors apparu clairement que la personnalité artistique de ce dernier est biface : écrivant,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]