Autoportrait de Picasso Autoportrait de Lucien Jacques

Picasso 1896, huile sur toile, 32,9x23,5 cm      Lucien Jacques 1910, huile sur carton, 45,5x38 cm.

Cet autoportrait de Picasso à quinze ans aurait-il décidé et inspiré Lucien Jacques pour peindre le sien à vingt-cinq ? Autoportraits frères sur bien des points. Quoique, pour en juger plus sûrement, il faudrait voir les œuvres elles-mêmes, de près, côte à côte ; mais il me semble, vu de loin de ma fenêtre, que Lucien a fait là mieux que Pablo !

Je me demande ce qu'en penserait Serge ; mais surtout Eugène Martel pour qui, parce que portraitiste dans l'âme, l'art achevé du portrait n'avait quasi plus de secret. Adepte de la perfection à tous les niveaux, sans doute les trouverait-il inachevés comme il a parfois trouvé les siens propres aussitôt qu'il venait de les signer...

 

De quoi lire :

Le livret Trois de Montjustin.

*
Lucien Jacques.
Lucien Jacques : " Glissez, mortels, n'appuyez pas. "
Une photo de Lucien Jacques.
Lucienne Desnoues, Lucien Jacques et Pégase, entre autres.
Lucien Jacques : le témoignage de Charles Tillon sur ses obsèques du 13 avril 1961 à Montjustin.
Aux Amis de Lucien Jacques.

Les Carnets de Moleskine.
Les poèmes de guerre de Lucien Jacques.
Album de dessins et gravures de Lucien Jacques.
De la correspondance Lucien Jacques-Alfred Campozet.
Le sourcier Lucien Jacques, par Lucienne Desnoues
AG Lucien Jacques et autres informations.
Un court poème que Lucienne m'offrit.
Dans le N° 12 des bulletins des Amis de Lucien Jacques
Sur une photographie de Lucienne Desnoues.

 *

« Nous voulons des coquelicots »
Nousvoulonsdescoquelicots.org

*
Traduzione a cura di Agostino Forte :

Questo autoritratto di Picasso all’età di quindici anni può avere deciso e ispirato Lucien Jacques nel dipingere quello dei suoi venticinque? Autoritratti affratellati da diversi punti in comune. Benché, per averne contezza, bisognerebbe poter osservare le opere stesse più da vicino, appaiate, affiancate; osservati in lontananza dalla mia finestra,  oserei dire che Lucien abbia fatto meglio di Pablo.

Al proposito mi chiedo cosa avrebbe da dirne Serge; e ancor più, in quanto ritrattista per natura, Eugène Martel, per il quale l’arte unica del ritratto non aveva pressoché segreti. Adepto della perfezione a tutti i livelli, li troverebbe senz’altro incompiuti come trovava i suoi all’atto stesso della loro segnatura.