01 février 2018

Curieusement...

Si l'existence n'était qu'un chant d'été, personne ne saurait combien la neige est belle en hiver. Yasmina Khadra *      Curieusement, c’est au gros de l'été que Serge préfère, le plus souvent, mettre en chantier ses fameuses Neiges si particulières qui, ensemble avec ses ciels, à part égale, ont en grande partie contribué à parfaire la renommée de l'œuvre.C'est que leur peinture lui est en cette saison-là, à chaque fois, un puissant exutoire aux heures de chaleur plombée qu'il supporte très mal et à cette «... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2018

La haute figure de Pierre Martel.

  De quoi lire :Pierre Martel, une lettre de 1947.Pierre Martel. SOIF.La haute figure de Pierre Martel. Pierre Martel, une facette seulement.Le fondateur Pierre Martel * Traduzione a cura di Agostino Forte :   L’insigne Pierre Martel   Il 12 maggio 1953, a Simiane-la-Rotonde, dove svolge il suo ministero sacerdotale, Pierre Martel, coadiuvato da alcuni amici, fonda il movimento per le attività e la salvaguardia del patrimonio alto-provenzale che andrà sotto il nome di Alpes de Lumière. ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2018

Un dessin de Milo Blanchet

   Né en 1910 - de la génération de Serge qui était de onze - très doué pour la sculpture et la gravure sur pierre, l'aquarelle, excellent en dessin (il fit le portrait de Serge : Portrait) Milo Blanchet immortalisa bien souvent Montjustin sous bien des facettes. Montjustin qui était, lors de ses annuels séjours estivaux, sa source d'inspiration préférée. Il écrivit aussi, sous le pseudonyme d'Émile Desclées un Comment peut-on être Suisse ? plein d'esprit et d'humour.       Contadourien, il avait... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2018

Taninges, le 16 août 1940.

    Sans la moindre accointance avec un certain retour à la terre bientôt prôné par le régime de Vichy, sa démobilisation de 1939 réactive aussitôt chez Serge le vieux rêve commun à lui et à son son frère Aldo de devenir un jour paysans, ensemble, de vivre de la terre dans une ferme située dans le sud de la France. Et de préférence en Provence dont tous les deux admirent depuis longtemps l'atmosphère, le climat, et surtout les paysages ainsi que les nombreuses - ou les rares - qualités de lumière. Mais, n'ayant pas le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 février 2018

Les Très Riches Heures...

   Pensant à la confection et donc au contenu de l'album Les Très Riches Heures du peintre Serge Fiorio - qui, je l'espère, verra un jour le jour - il m'est venu à l'esprit d'y faire figurer, sur deux colonnes, en face à face, ce qui se passe strictement dans la vie du peintre et par ailleurs, mais en même temps, de par le vaste monde. Cette présentation de chronologies en confrontation et jeu de miroir m'ayant tout de suite séduit, je l'ai adaptée à mes propres recherches après en avoir fait la découverte tout à la fin du... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 février 2018

Une double citation du même.

Détail du Carnaval au marin, huile sur toile, 55x46 cm, 1965. * Traduzione a cura di Agostini Forte : * Una doppia citazione dello stesso Carnaval au marin (Carnevale del marinaio, particolare) olio su tela, 55x46, 1965.    Nel Carnevale, il travestimento è la conquista di una libertà. E quando i personaggi, alla fine, si levano la maschera, spesso ci sbalordisce l’audace scelta di alcuni.    
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]