01 janvier 2018

Bonne et heureuse année !

Sans émotions il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l'apathie en mouvement. Ce que nous évitons de reconnaître en nous-même, nous le rencontrons plus tard sous la forme de destin. Carl Gustav Jung * Meilleurs vœux ! https://player.vimeo.com/video/124174282 * Traduzione a cura di Agostino : Felice anno nuovo     Senza emozioni è impossibile trasformare le tenebre in luce e l’apatia in movimento.   Quello che evitiamo di riconoscere in noi stessi lo incontriamo più tardi... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 janvier 2018

Une suite au billet d'humeur du 9.XII. 2017 sur l'écriture inclusive.

   Voici un texte précurseur de Jean-François Revel qui aurait pu être écrit aujourd'hui en réponse à "l'écriture inclusive". L'auteur y commente donc, entre autres, la féminisation des mots. Cet article a pourtant vingt ans, il est paru dans le journal Le Point du 11 juillet 1998. Une belle leçon de français :      Byzance tomba aux mains des Turcs tout en discutant du sexe des anges. Le français achèvera de se décomposer dans l’illettrisme pendant que nous discuterons du sexe des mots. La querelle... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 janvier 2018

Impromptu 7

Un jour, un poète est entré dans ma vie. Michel Piccoli à propos d'André de Richaud.   *    Un beau jour, un peintre est entré dans ma vie. À l’improviste, comme je suis en même temps également entré dans la sienne sans prévenir, par la porte grande ouverte de sa peinture, pour une amitié qui dura quarante années. Il est venu mourir à la maison et je lui ai fermé les yeux. « On ne naît pas peintre, je le suis devenu. Faire connaissance avec un monde à soi bien particulier, oui, ça c’est vrai, c'est une... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 janvier 2018

Le livret Trois de Montjustin.

En elle-même, et par ce qu’elle refuse, la poésie est résistance à la barbarie.  Claude-Henri Rocquet  *    Un grand nombre de personnes intéressées mais trop éloignées géographiquement n'ayant pas pu se rendre à la médiathèque de Céreste pour célébrer Trois de Montjustin et ne pouvant non plus le faire dans les divers autres établissements où cette manifestation élira maintenant tour à tour domicile tout au long de l'année - à la bibliothèque de Pierrevert à partir de fin janvier, puis à celle de Valensole en... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 janvier 2018

Un Carnaval au village daté du 4.3.59.

   Quand Serge peignit ce tableau - daté du 4.3.59 - il y avait déjà vingt ans qu'il avait quitté Taninges où il participait chaque année de grand cœur à ce genre de happening collectif avec l'enthousiasme de la jeunesse et tout le plaisir inventif qui était de mise pour les rituelles et populaires fêtes de Carnaval alors emblématiques de ce petit village haut-savoyard. Il faut remarquer combien son esprit dut en rester imprégné pour pouvoir en imprégner par la suite à son tour, à tel point, celui de sa peinture puisque les... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2018

Exercices préparatoires.

   Partant tantôt à l'aventure en toute confiance, tantôt assurant ses arrières avec application, minutieux jusqu'au dessin de détails - c'était prudence pour ne pas se perdre, par exemple, dans le grouillement de la foule de ses Marchés et de ses Carnavals -, ou seulement à grands traits aussi, par quelques lignes évocatrices d'un paisible ou rude paysage élu comme de la fantastique gesticulation d'une nouvelle prochaine Souche, s'inspirant parfois d'une autre peinture, récente ou très ancienne, de son souvenir vivant,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 janvier 2018

Portrait de Lanza del Vasto (chapitre XII d'Habemus Fiorio !).

* Jacques Douai avait La belle à la fontaine à son répertoire. Dernièrement le groupe Noir Désir la chantait aussi, mais à mon avis avec nettement moins de talent. * Lanza del Vasto contre le réacteur nucléaire Superphénix à Creys-Malville, 1977, photo Xavier Lambours. Un fagot de liens : Il y a quarante ans, les émeutes à Creys-Malville * Télécharger le bulletin d'adhésion OU lanzadelvasto.com/fr/adherer-en-ligne/ * Luc Dietrich par Frédéric Richaud. Amis de Lanza del Vasto et blog Serge Fiorio.... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 janvier 2018

Une photo de 2007.

Photo Joseph Marando, 2007. Le peintre a 96 ans. Très ralenti dans son travail, il va s'arrêter de peindre au début de l'année suivante, me faisant alors punaiser un petit carton sur la porte de son atelier portant l'inscription : Attention, peinture sèche !    C'est la main vénusienne de Serge tenant le pinceau que l'œil averti du photographe ami met ici en avant en saisissant discrètement l'artiste en plein travail, mais au dépourvu, comme en cachette. Main par qui, finalement, tout tableau s'incarne, commence et finit... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2018

Le blog, quatre ans plus tard.

   Certains lecteurs - les abonnés d'abord - l'auront remarqué, le rythme de publication du blog Serge - créé il y a tout juste quatre ans aujourd'hui ! - est désormais moins soutenu. C'est volontaire de ma part, bien sûr, et pour deux raisons principales ; à savoir, la première : un véritable fonds de documentation est bel et bien créé et opérationnel, il fonctionne à merveille. Pour preuve, le tableau de bord indique en effet que quatre-vingt pour cent des visiteurs viennent y consulter des articles sur tel ou tel sujet,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]