01 novembre 2017

L'inspiration.

« Pour une fois, vous allez entendre un rêve, un rêve que j'ai mis en musique... J'ai rêvé tout cela. Jamais ma pauvre tête n'aurait pu inventer une telle chose délibérément. » Richard Wagner (1813-1883), parlant de son opéra Tristan et Yseult.        Apport du monde spirituel - Annick de Souzenelle n'hésiterait pas, elle, sans doute, à évoquer plus précisément à ce sujet une certaine catégorie des divers mondes angéliques - auquel tout un chacun est par essence plus ou moins fortement relié, ne posant pas de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 novembre 2017

La tombe de Serge.

Vous hiboux, ténébreux hiboux, ne voyez pas,Bien que fils des forêts, que les forêts sont vertes.Comptez-vous comme nous sur l'éclair du trépasPour faire du réel l'entière découverte ? Lucienne Desnoues.   « La tombe de Serge ». Quelle incongruité !Jamais jusque-là - tant Serge, pour moi, n'est pas mort, simplement décédé - je n'ai pensé à en dire un mot dans ce blog et je dois reconnaître que je ne m'y rends vraiment pas souvent. Quand c'est le cas, ce n'est hélas qu'à l'occasion d'un nouvel enterrement, pas plus. Je n'y... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2017

La pensée du jour de Jean-Luc Pouliquen.

   Notre ami le poète Jean-Luc Pouliquen m'envoie sa pensée du jour. La voici, toute fraîche : « Il y a encore quelques années, une rencontre organisée avec des poètes (lecture publique, festival de poésie, etc.) permettait de découvrir des parcours singuliers. La manifestation terminée, chacun s'en allait reprendre le fil de son inspiration et cultiver l'originalité de son expression. La rencontre n'avait été qu'un intermède. Aujourd'hui elle semble être devenue pour certains (combien sont-ils ?) l'objet même de leur... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 novembre 2017

Aux Amis de Lucien Jacques.

   Je viens de recevoir le dernier bulletin en date de l'Association des Amis de Lucien Jacques. Il s'agit d'un véritable album de témoignages en photos noir et blanc fort riche en nouveautés et en enseignements. Mais voici l'annonce qui l'accompagne, en forme d'état des lieux : Alors, puisque la source de tout ce qui a été publié jusque-là sur papier est pour le moment tarie, pourquoi ne pas préserver le contact entre les membres de l'association et prendre soin d'en coopter d'autres par ce moyen, merveilleux dans le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 novembre 2017

Chapitre XIX d'Habemus Fiorio !

Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2017

Hommage à Serge Fiorio par Dominique Bal.

  Qui sommes-nous ?    
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2017

C'est au chantier...

   « C'est au chantier, en montagne, dans un baraquement, un jour où la pluie nous avait chassés du travail, que j'ai commencé à peindre à l'huile. J'avais eu l'ocassion de m'acheter tubes et cartons toilés mais, une fois installé pour peindre, je m'aperçus que j'avais oublié les pinceaux ! Refaire trente kilomètres pour m'en procurer n'était pas un problème facile à résoudre pour moi en ce temps-là. Je suis donc allé demander des poils de porc à un éleveur voisin qui, amusé, m'a répondu : “ Allez-y, vous pouvez tous les... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 novembre 2017

Un court message du 24 septembre 1944.

   Ce court message qu'on va lire dit beaucoup : combien jusque-là la situation périlleuse des Fiorio et de leurs protégés à la ferme du Vallon était quotidiennement, pour toutes et tous, malgré l'indéfectible courage de chacun, génératrice d'une angoisse profonde et souveraine.Dans ce billet Serge va droit à l'essentiel, déversant en vitesse toute une charge émotive d'une intensité peu commune en demandant à ces « bien chers amis » qu'ils lui envoient vite de leurs nouvelles et en leur donnant des siennes au moment où « le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2017

Dans Le Méridional du 2 mars1966.

Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2017

Tribune libre : une citation de Bernard d'Espagnat.

   Je préconiserais une vraie distanciation par rapport à deux familles d’esprits : les philosophes qui disent que l’être, ce qu’il y a derrière les choses, n’a pas de sens, ne compte pas, d’une part et, d’autre part, à l’autre bout de l’éventail, je pense aux scientifiques qui considèrent cet être en soi comme scientifiquement connaissable tel qu’il est vraiment au moins en droit et à la limite.Il me semble que la vérité est finalement entre les deux, qu’il y a une sorte de co-émergence de la conscience humaine d’une... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]