07 septembre 2017

Impromptu 4

   On croit connaître un peintre, bien le connaître, et pourtant à chaque fois que notre regard s'est posé sur l'une ou l'autre de ses peintures, nous n'avons vu qu'en partie seulement, certaines choses, n'étant pas disposé ce jour-là à en percevoir d'autres, à voir autrement aussi : c'est sans doute que tout a son heure ici-bas, son jour, sa lumière idéale, son « instant décisif » pour être appréhendé, différencié donc ; sorti, dans le cas, encore une autre fois du néant, en somme : gagné en esprit pour y éclore, y... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]