HI

HII

HIII

HIV

 

HVSerge (à sa façon très expressif) en compagnie de Simone Buffet - mère de Blanche, belle-sœur de Bernard - et de Pierre Bergé le 19.06.1992. Photo Blanche Buffet.

*

 

Bonjour,
nous vous attendons nombreux aujourd'hui au RASSEMBLEMENT devant la direction régionale de VINCI IMMOBILIER Mardi 29 août 2017 à midi (345 Avenue Wolfgang Amadeus Mozart, 13100 Aix-en-Provence) pour la sauvegarde des vestiges grecs de la Corderie à Marseille.
Nous souhaitons par cette mobilisation exiger l'abandon par VINCI de ce projet funeste.
Nous continuons d'ailleurs à exiger le classement au titre de monument historique de la totalité des 4200 m.2 mis au jour par les fouilles archéologiques, après toutefois avoir procédé à des sondages archéologiques destinés à délimiter scientifiquement le périmètre de la zone à préserver ainsi que le retrait définitif du permis de construire d’un immeuble de standing sur ce site archéologique. Il doit rester le témoin pour tous les marseillais et ses visiteurs des origines de la cité phocéenne. En espérant pouvoir compter sur votre présence.
Aussi, suite à notre manif à Paris devant le 3 rue de Valois, nous avons été reçus la semaine dernière au Ministère de la Culture par la cheffe du cabinet de Françoise Nyssen, le directeur de l'archéologie du Ministère, le conservateur général du patrimoine et un conservateur de la sous direction archéologie.
Nous avons rappelé notre exigence de classement par la Ministre à l'Inventaire des Monuments Historiques de l'intégralité du site de l'ancienne carrière grecque en poursuivant les fouilles archéologiques sur les parties non investies.
Nous leur avons rappelé notre volonté de valoriser ce site en y réalisant un jardin des vestiges qui pourrait être un moyen original de rendre vie à cette carrière antique tout en devenant un lieu d'attractivité touristique idéalement situé entre le Vieux Port et Notre Dame de la Garde. Nous avons évoqué le nom de du "jardinier planétaire" Gilles Clément (Domaine du Rayol) pour aménager ce projet de jardin des vestiges.
La direction du patrimoine nous a opposé l'argument de la difficulté de préservation d'un site aussi grand (plus de 4000 m2), des difficultés de conservation de la carrière à l'air libre, de la nécessaire médiation que cela suppose avec les collectivités locales...
La direction du patrimoine estime que le compromis (la conservation de 600 m2 est un "bon équilibre entre l'impératif de développement économique et la conservation du patrimoine antique.
Nous avons convié la Ministre à venir visiter le site et à rencontrer le Conseil scientifique mis en place par le CIQ Corderie et Laisse Béton. Le message sera passé.

Plus que jamais il faut une mobilisation citoyenne pour empêcher la réalisation du projet immobilier du groupe Vinci.

Derniers articles de presse :

http://www.laprovence.com/article/papier/4590960/a-la-corderie-la-gronde-samplifie.html
http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4592090/marseille-pourquoi-faut-il-sauver-le-site-de-la-corderie.html

http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4588328/la-corderie-en-debat-au-ministere.html

https://marsactu.fr/bref/corderie-delegation-recue-ministere-de-culture/

https://www.humanite.fr/mobilisation-citoyenne-du-marbre-plutot-que-du-beton-640710