21 juin 2017

Une lettre du 14 mai 1944.

À cause, bien sûr, de la censure et des services de renseignements présents partout - encore et toujours très actifs en 44 - on ne peut pas toujours se fier sur parole, à la lettre, à ce que Serge écrit à ses amis dans ses épistoles de pendant la dernière guerre. Ce spécimen en est un exemple. À le lire, on peut croire qu'ils ne sont plus que deux à la ferme, se relayant pour garder la maison, que tout est cependant paisible et calme, que l'activité agricole tourne rond, et qu'en fait le danger est ailleurs, partout ailleurs, où tout... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]