Lucienne Desnoues, grand poète de souche, de race pure et – haute lignée oblige – de vieille tradition française. Grand caractère au sens que donnait à ce mot La Bruyère, sa plume excelle à s’emparer du langage pour, en petite-nièce du maréchal-charron Desnoues du Grand Meaulnes, le plier et le soumettre à l’emprise du poème en lequel, au bout du compte transfiguré de main de maître, il accède en retour et en profondeur à ses dimensions internes, intérieures : magiques, celles de la poésie elle-même !

Jamais le moindre tour de passe-passe, rien, non plus, de facile, pas d’à-peu-près, encore moins d’absurdités à la mode : seule l’inspiration la plus haute allant allègrement de pair avec – elle, qui ne se voit pas - une montagne de travail ; les deux ensemble visant à chaque fois le chef-d’œuvre.

Déjà en 1966, parlant d’elle-même sans le vouloir, Lucienne ne déclarait-elle pas, sans aucun compromis de sa part : « Contrairement à cette avant-garde qui ne se veut la fille de personne et fait avec ingratitude débuter la poésie ou la peinture à ses propres travaux, j’aime surprendre chez les grands artistes les traces de l’hérédité. »

Traverser et faire traverser les apparences de la façon la plus magique et à la fois la plus naturelle du monde est son point fort, bien présent tout au long de son œuvre.

Poème LucienneUn autre court poème que Lucienne m'offrit.
Rencontre et article de Claude-Henri Rocquet

 

Quelques autres liens et la traduction, en fin de page, de notre ami Agostino Forte  :

 Travail et mobiles poétiques par Lucienne Desnoues.

 Bonne et heureuse année 2017 ! Préface Desnoues

 Marcel Thiry et le tournoi...par Lucienne Desnoues.

 Pour Marcel Thiry par Lucienne Desnoues.

 Pour Marcel Thiry par Lucienne Desnoues.

 Fantaisies autour du trèfle.

 Noël de la maison neuve par Lucienne Desnoues.

 Sur une photographie de Lucienne Desnoues.

 De Lucienne à Serge

 Note de service d'époque et de la main même de Lucienne XIV à son maître jardinier.

 De Villon ... à Desnoues par Ismaël.

 Lucienne Desnoues ou la poésie de la terre.

 Causerie de Lucienne Desnoues. 1ère partie.

 Causerie de Lucienne Desnoues, suite et fin.

 Rencontre et article de Claude-Henri Rocquet

 Lucienne Desnoues, clin d'œil dans un livre d'or.

 Lire Lucienne Desnoues

 L'orme et le cerf perdent leurs branches par Ismaël.

 Quelques traits rouges et une baguette de Sourcier par Gérard Allibert.

 La vie...gne de Jean Mogin.

 La vigne d'Aldo par Lucienne Desnoues.

 Le sourcier Lucien Jacques, par Lucienne Desnoues.

 Après vingt ans par Lucienne Desnoues.

 Hors-d'œuvre spirituel par Lucienne Desnoues.

 Entre Lucienne Desnoues et Jean Mogin.

 Une épistole de Lucienne Desnoues aux Fiorio

 Natures mortes par Lucienne Desnoues.

*

Una breve poesia regalatami da Lucienne.

Nicolas de Largillière, ritratto di Jean de La Bruyère

Nicolas de Largillière, ritratto di Jean de La Bruyère

 Poetessa di notevole reputazione, di pura razza e  - per gli obblighi che comporta nobiltà d’ascendenza - di vecchia tradizione francese: questa, Lucienne Desnoues. Di gran carattere per il senso che alla parola dava La Bruyère, la sua penna si distingue nell’impadronirsi del linguaggio per (da vera pronipote del carradore Desnoues, ritratto nel Grand Meaulnes) piegarlo e sottometterlo all’influsso della poesia nella quale, con sapiente mano infine trasfigurata,  accede di rimando e in profondità alle sue dimensioni intime, interiori: magiche poiché quelle della poesia stessa.

Les_Caractères_10e_ed_1699

Jean de La Bruyère, I Caratteri.

Mai il minimo gioco di prestigio, nessuna faciloneria, niente approssimazioni e men che meno i vezzi della moda: solo la più alta ispirazione a fare felicemente il paio con una montagna – impercepibile - di lavoro; le due cose insieme  puntavano ogni volta al capolavoro.

Già nel 1966, parlando casualmente di sé e senza alcuna ombra di compromesso, Lucienne ebbe a dire: « Contrariamente a questa avanguardia che non ammette filiazioni da nessuno e fa con ingratitudine iniziare la poesia o la pittura dai propri lavori, io amo sorprendere nei grandi artisti le tracce dell’eredità. »

Attraversare e far attraversare le apparenze in maniera magica al massimo grado e al contempo nel modo più naturale del mondo è il suo punto di forza, ben presente all’interno di tutta la sua opera.

 

UN VECCHIO BICCHIERE

Le bolle che tu vedi brillare

In questo bel bicchiere dallo stelo altero,

 È il soffio di un operaio

Ucciso dal mestiere verso i suoi trent’anni.

È il penultimo ànsito

intrappolato in veneziana trasparenza,

di un umano istante prigioniero

che in fragilità si eterna.

 *   *

*

Aristotele, Theofrasto, Stratone di Lampsaco

Parte di affresco che ritrae Aristoltele, Téofrasto e il suo discepolo Stratone di Lampsaco

(Universita di Atene)

 http://www.antichiangeli.it/catalogo/calici-veneziani-artigianali/video-creazione-calice/

*

 La Médiathèque Lucien Jacques - où, à l'initiative de Jacky Michel, ont été célébrés Lucienne Desnoues, Serge Fiorio et Lucien Jacques - fête ses 10 ans et nous y sommes tous invités !

Samedi 20 mai 2017 de 9h à 18h.

affiche L