La CardeLa carde, huile sur bois, 95x130, 1960.

Texte Grande Carde

Qu'est-ce qu'une carde ?

Traduzione a cura di Agostino Forte :

Pagina manoscritta di Serge sulla genesi de La carde del 1960

Carduus - Silybum-marianum-Marian-thistle

Silybum marianum

   Il giardino di mia madre è sempre stato un luogo in cui i fiori occupavano tanto spazio quanto le verdure. E il tutto era un’allegra  condivisione di meraviglia e gioiosa calma.

Carduus - Illustration_Silybum_marianum0

Tavola botanica con Silybum marianum

Ogni anno si lasciava fruttificare un piede di cardo dell’anno precedente. E al momento della fioritura l’intensità del blu dei fiori, così apprezzato dallo scarabeo d’oro, e il gagliardo sviluppo delle branche ne facevano il regale personaggio del giardino.

Cetonia dorata

Cetonia dorata

Era per me un’abitudine guardare e rimirare il cardo fiorito che faceva invidia a tutti e del quale credevo di conoscere tutto e una volta in cui mi ero attardato più del solito, rimasi colpito dall’inventario perfetto dei cicli stagionali che lì si offriva in maniera evidente. Nelle grandi foglie morte, nere violacee e garanza a bordatura della base, la vita emergeva con teneri germogli verde mandorla, dalle foglie slanciate di un verde più intenso, a quelle più grandi e di un florido verde     alle altre che cominciavano a ingiallire, poi lentamente avvizzire.

E il tutto reggendo la superba corona fiorita su dei frutti rigorosamente sostenuti dalla cima dei rami, che occupava tutto lo spazio.

Per quanto questo spettacolo mi fosse familiare da molto tempo non pensavo che avesse ancora così tanto da offrirmi.

Ero sbalordito.

E che bella sensazione per il pittore, e l’evidenza che con la natura non si è mai detto tutto.

Carduus - Thistle

 Cardo

*

Amis du cabanon de Redortiers,

Désolé, je vais devoir renouveler mon absence pour le WE prochain du 20 et 21 Mai.

Les conditions d'enneigement trop important m'ont empêché de faire des reconnaissances concernantdes randonnées de plusieurs jours que j'organise, dans le Queyras en particulier. Le délai qui me reste pour ces reconnaissances est devenu incompressible. Et la saison des randos commence.

À tout hasard, je vous propose de revenir au cabanon les mardi et mercredi 13 et 14 juin ou 18 et 19 juillet...

Pour les WE, pour moi, ça reporte aux 4 WE d'Octobre, à partir du 7. On trouvera bien un moment pour finaliser !

Dites-moi ce que vous en pensez .

Je vous souhaite un beau printemps !

Hubert : blond.hubert@yahoo.fr
*
Et de la part de Philippe Courbon :
Chères Amies, Chers Amis, Partenaires et Correspondants,
 
Les deux  ouvrages co-écrits par notre Ami Pierre Rabhi et la journaliste Juliette Duquesne, consacrés l’un à la FAIM DANS LE MONDE, l’autre aux SEMENCES, initient une nouvelle collection appelée CARNETS D’ALERTES.
 
Les deux sujets sont tellement majeurs et quotidiens, qu’ils méritent bien effectivement une ALERTE à nos consciences, à nos capacités d’agir, d’interpeler et de consommer.
 
Concis, pédagogiques, argumentés, ces Carnets d’Alerte contiennent l’essentiel de ce qui peut être dit pour dresser un bilan, redessiner les perspectives, et faire apparaître les évidentes solutions que la course effrénée à la cupidité nous avait fait perdre de vue !
 
En pièces jointes les photos de couverture.
 
Dans un mois aujourd’hui, ce sera la journée mondiale contre la faim. Une date symbolique et annuelle pour rappeler une situation qui est quotidiennement scandaleuse....au point qu’elle ne scandalise plus ! ou du moins pas assez !
 
La faim dans le monde n’est pas une fatalité. Elle n’est que la traduction d’un désordre économique, écologique, géopolitique, dans lequel la “malbouffe” au nord, et la “malnutrition” au sud sont les revers d’une même causalité.
 
À l’évidence les ressources alimentaires mondiales permettent de nourrir aisément et sans problème neuf milliards d’habitants attendus, voire plus.
À l’évidence la cupidité et le mode de gaspillage de 15 % de la population mondiale impactent directement la vie  et l’équilibre de 85 % de la population mondiale,
L’Aide au Développement qui stagne à un seuil misérabiliste traduit aussi le manque de courage et d’humanité de la communauté internationale,
Les mille huit cent milliards de dollars investis chaque année pour l’armement sont aussi une honte à la conscience humaine, alors même que ces budgets pourraient être consacrés à émettre des “décrets” de vie plutôt que des décrets de morts !
Les jeunes Terminales du Lycée Paul Arène de Sisteron (04) qui ont de façon insurrectionnelle lancé un Ordre de  mobilisation générale contre la faim dans le monde, en lançant le PROJET COLOMBE ont mille fois raison. Puisse-t-il être rejoint par de nombreux autres jeunes lycéens, et l’accompagnement de leurs professeurs et de leurs Établissements.
 
Ne pas tolérer l’intolérable est un indice de réactivité qui signe notre humanité et fait que nous ne nous contentons pas d’exister, mais bien d’être Vivants.
 
Merci à vous toutes et tous de l’accueil que vous réserverez à ce message.  
Bien cordialement,
 
Philippe Courbon
 

R1R2