01 janvier 2017

Bonne et heureuse année 2017 !

   Il me semble que le blog Serge ne pouvait pas plus opportunément débuter l'année 2017 qu'en proposant à ses lecteurs, en guise de vœux traditionnels, la minutieuse et tout à la fois vaste préface de Lucienne Desnoues au Plaisir des météores ou le livre des douze mois de la grande Marie Gevers. Façon de vous souhaiter à toutes et à tous de continuer à cultiver une belle sensibilité au monde, à tout ce qu'il a d'enrichissant pour garder le cap. Comme l'on s'en doute, il s'agit là, une fois encore, d'un texte... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2017

La visite guidée, 1

   Je vais tout bientôt emmener un couple de nouveaux amis - ainsi que de la peinture de Serge - visiter Montjustin. Je vais y avoir la triple casquette de guide, de témoin et d'interprète pour une après-midi car, s'y étant rendus au moins deux ou trois fois à la file ces temps derniers, ils déplorent se casser bien-un peu-beaucoup-trop-souvent le nez sur ce qu'ils y voient mais aussi y devinent. Selon leurs dires, tout et chaque chose s'avancent vers eux au passage, voudraient leur parler, les atteindre d'une façon ou... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 janvier 2017

Photographie et peinture.

   Il y a trois années dans la vie de Serge - de 1936 à 1939 - où, ayant quitté l'exercice quotidien du dur travail de la pierre au sein de l'équipe des carriers de l'entreprise paternelle, celui-ci est installé photographe à Taninges. Et la douzaine d'années passées à la carrière se clôt, côté peinture, sur le magistral Portrait de mon père réalisé en 1936 qui en constitue en quelque sorte la fervente icône récapitulative, aussi bien que l'ex-voto laïque - quoique la courbe bien affirmée d'un large chemin conduise de façon... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2017

La visite guidée, 2

   ... on ne reconnaît jamais, en quoi que ce soit, davantage que ce que l'on est soi-même. Carl-Gustav Jung, L'homme à la découverte de son âme.    Comme, un poil fanfaron, je l'avais claironné dans un billet précédent archives/2017/01/02  j'ai assuré une sorte de visite guidée de Montjustin pour faire plaisir et satisfaire quelque peu la saine curiosité d'un couple d'amis qui vient, tout récemment, de découvrir la peinture de Serge et veut donc maintenant en savoir plus sur les autres richesses et... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2017

Entre Lucienne Desnoues et Jean Mogin.

Quelques liens utiles : Texte de Jean Mogin.   Jean Mogin.   De nouveau Jean Mogin. La vie...gne de Jean Mogin. Une lettre de Jean Mogin. L'orme et le cerf perdent leurs branches par Ismaël.   Un fromageon de mots. Travail et mobiles poétiques par Lucienne Desnoues. Marcel Thiry et le tournoi...par Lucienne Desnoues. De Villon ... à Desnoues par Ismaël. Lucienne Desnoues ou la poésie de la terre. Causerie de Lucienne Desnoues. 1ère partie. Causerie de Lucienne Desnoues, suite et fin. Rencontre et... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2017

Un dossier Fiorio dans la revue Lou Trepoun.

   Un dossier Fiorio de dix pages pleines richement illustrées vient de paraître dans la revue papier Lou Trepoun. Pour toute commande, adhésion, abonnement ou envoi de correspondance : andre.poggio@sfr.fr Il s'agit d'une revue bien trop modestement appelée bulletin, de belle tenue, sur beau papier, riche de mille choses. Ah, si chaque village ou canton pouvait un jour se féliciter d'en éditer une de ce genre !     Activité exceptionnelle !   Par les associations Pas à Pas & Wendo Provence ... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2017

Les deux chemins par Jean-Luc Pouliquen

   Ce texte du poète Jean-Luc Pouliquen est paru en novembre 2016 dans le numéro 22 de la revue Spered Gouez / L'esprit sauvage : speredgouez.monsite-orange.fr Ayant trouvé cette page tout à fait à mon goût et dans l'esprit du blog Serge - car il va sans dire que ce qui est exprimé là à propos des poètes en écriture vaut également pour les peintres - j'ai demandé à pouvoir la donner à lire ici avec l'aimable autorisation de l'auteur. Depuis le 24 décembre 2010, Jean-Luc Pouliquen anime aussi un blog de belle qualité... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2017

Valeur sûre.

   Oh, non, ce n'est pas au point qu'il devienne tout d'un coup très difficile de dégoter une Transhumance, une Souche enneigée ou un Épouvantail peint en véritable derviche tourneur au centre d'un modeste carré de jardin potager situé au chœur d'un calme et secret village de Haute Provence ! Mais, c'est un état de fait, un constat : aujourd'hui pas mal de gens se réveillent et... rêvent d'un Fiorio ! Marché au village. Photo Renaud Fulconis. Non en tant que valeur sûre sur le marché de l'art, mais encore tout à fait... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2017

Un billet de saison.

   Ici, vers Glorivette peut-être, ou les Piroublets par exemple, au pied des plis nord du Grand Luberon, en pleine solitude, cette fois l'hiver règne en plein, sans partage, en maître souverain. Et les deux grands rejetons surgis, résurgents, d'entre les épaisses écorces de la carcasse du vieil arbre ainsi ressuscité s'y abandonnent malgré leur jeunesse, s'y accordent, s'y plient de bon gré, créant par la seule trame dépouillée, maintenant quasi nue, de leur branchage une sorte de sobre vitrail élémentaire. Vitrail rempli... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2017

Chronologies comparées.

   Il m'a paru intéressant de mettre en vis-à-vis ce qui se passe d'important chaque année dans la vie de Serge avec ce qui se passe, à mesure, dans le monde. Ces pages ne sont pour le moment pas encore bien au point mais j'ai avancé cette forme de recherche ainsi mise en page jusqu'à l'année 1960, celle où pendant que Serge peint La Grande Souche, Andy Warhol peint des boîtes de soupe Campbell's et des bouteilles de Coca-Cola... C'est-à-dire que me voilà à moitié chemin. Néanmoins, restent encore, mine de rien, 51 années... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]