... on ne reconnaît jamais, en quoi que ce soit, davantage que ce que l'on est soi-même.
Carl-Gustav Jung, L'homme à la découverte de son âme.

   Comme, un poil fanfaron, je l'avais claironné dans un billet précédent archives/2017/01/02  j'ai assuré une sorte de visite guidée de Montjustin pour faire plaisir et satisfaire quelque peu la saine curiosité d'un couple d'amis qui vient, tout récemment, de découvrir la peinture de Serge et veut donc maintenant en savoir plus sur les autres richesses et personnalités du village.

Hélas, je ne ne me suis pas trouvé en verve ce jour-là, et pour cause : hormis une trop courte - parce que fort chaleureuse - halte chez Bernadette et Daniel - le neveu du peintre - j'ai trouvé tout le reste de l'atmosphère montjustinienne bien morne et bien désenchantée, ce qui m'a désenchanté moi-même, bien entendu. Et un peu comme cela est arrivé à Monsieur Plume, le personnage soudain désarçonné d'Henri Michaux, ma "valise" en est malencontreusement tombée par terre, s'est ouverte, tout son contenu répandu sur le sol. Cela, bien sûr, c'est évident, en contrecoup d'avoir, sur des décennies, vécu là tant de beaux jours pleins de partage et de gaîté avec les uns et les autres - pas toutes et tous cependant, mais presque ! « En grande amitié » - selon une dédicace du poète Jean Mogin inscrite au fronton de la page de garde de son recueil Le Naturel.

Cela est logique, normal, la roue tourne inexorablement sous nos pieds et à notre barbe sans pour autant s'occuper le moins du monde de prendre le moindre soin de notre état d'âme du moment présent, ni se préoccuper un tant soit peu, non plus, de la préservation et de la sauvegarde de la qualité de nos souvenirs que, bien que sans le vouloir, elle brutalise donc quand même dans leur cadre ou leur écrin désormais dorés à la feuille frottée, elle, s'il vous plaît, à la pierre d'agate !
Heureusement que j'étais escorté de près par ce couple d'amis compréhensifs et charmants à souhait qui m'ont, du coup, un peu distrait l'esprit (et le cœur surtout) tout le long du parcours aller-retour nous ayant conduits jusqu'au merveilleux et paisible "cimetière des éléphants" sur la colline de l'ouest.
Je connais aujourd'hui beaucoup plus de monde là-bas, allongés sous les brandes, que celles et ceux encore actuellement debout dans les maisons ou les rues du village lui-même. Aussi, j'arrive à comprendre mon ami Gérard Oberlé et Nora, mon épouse qui, sans doute pour se préserver intérieurement, préfèrent ne pas venir, jamais, pèleriner dans les parages.

Mais moi je reviendrai encore, de temps en temps, car je sais que, contrairement aux moutons, les ours se suivent et ne se ressemblent pas ! (merci, mais il n'y a pas de faute de frappe).

Colombe Dressay%20sculptée%20par%20Aldo[2]Colombe de la paix (gravée par Aldo) comme s'envolant à notre passage d'entre les volets entrouverts de la cuisine de Serge. Photo D.G

 

 Je me souviens de Montjustin par Gérard Oberlé.

 

 ***

 Adiù chers vous toutes et tous ! Toute l'équipe de  Taxi-Pantaï, d'un seul chœur vous adresse ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année ! Un balèti de rencontres, une polyphonie de joies et de bonheur, bref une belle et vive farandole de légèreté et d'émotions à tout instant ! Après un repos bien mérité, on revient, comme un joyeux vent d'hiver, ébouriffés et tourbillonnants d'envies, d'aventures et de surprises pour l'année qui vient (on vous en dira plus d'ici quelques jours...).

 En attendant

 On vous espère à la veillée,

 Bravez donc le froid de l'hiver

 En ce mois de janvier

 On se réchauffe de concert(s)
À tot'ara !

 

 TANT QUE LI SIAM

salue la nouvelle année à pleins poumons

 

 Le trio polyphonique qui réveille le Ventoux rentre à pleine voix dans cette nouvelle année - concerts, résidences - nos trois acolytes vous attendent nombreuses et nombreux.
Le 6 janvier 2017

 20h Ancien Temple-Lacoste

 Résa + infos  : 07 81 58 56 52/ Foyer rural de Lacoste

 Tarifs: 12 euros et adhérents 10 euros. Le concert sera suivi d'une dégustation de desserts.

Le 27 janvier 2017

20h30

Présentation de la création "scène" du spectacle Vent'Alentour.

 La cité de la musique -Marseille

Un peu plus d'un an après la  création de la version "acoustique" du spectacle Vent'Alentour, et après deux précédentes résidences en décembre dernier, nos trois voix nomades se posent le temps d'une dernière semaine à la Cité de la Musique de Marseille du 23 au 27 janvier prochains.

Ils finaliseront la version "scène" (concert amplifié + création lumière) de leur spectacle Vent'Alentour,

tour de chant polyphonique qui puise dans le riche patrimoine poétique populaire provençal autour du Ventoux.

Dans le cadre de cette semaine de résidence en partenariat avec La Cité de la Musique, ils interviendront également à la Bibliothèque de l'Alcazar le jeudi 26 janvier à 17h30.

On vous espère donc très nombreux pour cette "première" !

Petit appel spécial aux amis marseillais qui reçoivent cette lettre, faîtes circuler l'info sans modération aucune, on vous en remercie d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA BANDE À KOUSTIK

 

reprend la route avec quelques nouveautés...
 
La joyeuse fanfare de poche accueille un nouveau membre
et va profiter de 2017 pour étoffer son répertoire et son univers de quelques nouvelles couleurs, affaire à suivre...
et premier rendez-vous concert pour les voeux de Mouvement pour Mouvement pour la paix.
Le 21 janvier2017
 
19h, Théâtre de la Rotonde à Avignon. Renseignements et réser : theatredelarotonde@gmail.com / 06 46 51
89 29

À très vite !

L'équipe de Taxi-Pantaï.