18 octobre 2016

L'aride des jours. Extrait.

L'ARIDE DES JOURS...Extrait Bouche ouverte au silence inépuisable Seul fracas: les montagnes dévalant leur à-pic. J'avoue ma chair périssable, et ma langue déglutit le passé dénommé. De mon corps au paysage, toujours l'espace désertique des mots Il pleut à travers mes os.   [...] Voir le message »    
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]