28 août 2016

Hubert Fichte : une première note.

   Nous sommes quelques-un(e)s, trois quatre, à nous interroger sur la personnalité de l'écrivain allemand Hubert Fichte - 21 mars 1935 - 8 mars 1986 - dont Serge fit le portrait en 1961. Portrait « méphistophélique » selon le mot de Paul Geniet qui connut le modèle que Serge qualifiait, lui, à la fois, d'« ange et démon » en toute connaissance de cause puisque c'est lui qui, pendant deux ans et quotidiennement, de tous et de toutes à Montjustin, en fut le plus proche. Mais quoi qu'il en soit d'Hubert Fichte, de ses... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 août 2016

Dans La Croix du 27. 07 2016

   C'est mon ami André Pierre Fulconis qui, connaissant bien mon penchant particulier pour l'abstrait et plus particulièrement pour ce qu'on ose appeller Art contemporain, est "charitablement" venu jeter encore un peu d'huile sur le feu de plaies constamment ouvertes en me découpant cet article - dont il fut lui-même frappé - paru récemment dans La Croix... Devant ce genre d'œuvres qui participe au terrorisme culturel ambiant depuis - et tout ce qui s'en suit ! - qu'on ne pisse plus dans les urinoirs mais qu'on les expose... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 août 2016

Foire d'Ongles, 14 août 2016.

   La foire agricole (et littéraire !) d'Ongles a été une nouvelle fois bénie des dieux : beaucoup de monde comme d'habitude et il n'a pas plu de toute la journée ! Quelques "nouveaux", attirés sans doute par l'aura de Serge flottant en couleurs sur le stand dressé à l'Espace du livre et de l'écriture, m'ont volontairement laissé leurs diverses coordonnées « pour être prévenus » à mesure des manifestations à venir. Pas mal d' "anciens" aussi, venus faire la parlote autour de Serge, s'enquérant également à leur tour des... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2016

Sur une photographie de Willy Ronis

  Sur cette photographie très connue mais étonnante de Willy Ronis où le peintre-théoricien André Lhote est en train de donner une leçon de paysage à ses élèves à partir de celui visible depuis les hauteurs de Gordes en direction de Viens, que voit-on à l'intérieur de ce cadre "vide" qu'il tient à bout de bras ? Rien d'autre - qui l'eut cru ? - qu'un vaste Fiorio de la plus pure espèce, tout simplement ! L'un de « ses Paysages d'arlequin »* comme - à la même époque, en ayant constamment sous les yeux, les aimant - Serge avait... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2016

Une lettre de Marie Mauron.

Marie Mauron
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2016

Foire d'Ongles 2016

   Rendez-vous demain dimanche 14 août, dès 9 heures, sur le stand Serge Fiorio qui sera installé à l'Espace des Métiers du livre et de l'écriture de la foire agricole - et littéraire ! - d'Ongles dans les Alpes de Haute-Provence. Ongles où se trouve un musée des anciens harkis et de leur famille qui, bien sûr, sera aussi à visiter : Maison d'Histoire et de Mémoire Pour plus de détails sur cet événement, écouter : 33ème édition de la Foire agricole d'Ongles  Dans les rues d'Ongles ce jour-là... Et ce soir :... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2016

J'ai toujours pensé ceci...

   J'ai toujours pensé ceci : chacun se crée la réalité qu'il a mérité. Christophe Colomb a rencontré les rivages des royaumes d'Amérique parce qu'il avait eu l'audace de les susciter. Jamais la réalité n'a déçu celui qui avait le courage et l'imagination nécessaire pour croire en elle. Ces trois déclarations sont de l'écrivain Alain Fournier. À croire que, artiste ou pas, nous sommes au centre - et créateur - de « ce qui nous arrive » ! Et Isabelle, épouse de Jacques Rivière, dit, évoquant son fameux frère : «Il a le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2016

Quelques impressions, commentaires et confidences de François-Mangin Sintès

Bonjour André, Comme toujours, lu avec beaucoup de plaisir et d'émotion tes chroniques de ce début août. Dire et redire que la boucle, la vie de Serge, sa vie en miroir, se referme sur elle-même sans le moindre accroc, remord, regret, comme la circonférence d'un cercle parfait qui s'inscrit dans le temps, voilà un sujet que nul ne peut contester. Il est bon de le rappeler et de l'écrire. Gourmand et gourmet. Mon bonheur quand j'amenais des plats cuisinés que nous partagions c'était le voir ramasser jusqu'à la dernière goutte de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2016

Rencontre et article de Claude-Henri Rocquet

   Voilà l'article que Lucienne Desnoues m'avait un jour photocopié et qui, bien des années plus tard, participera à ma rencontre providentielle avec Claude-Henri Rocquet. En pleine rédaction de Pour saluer Fiorio, je décidai de descendre un moment au marché d'Apt pour un peu m'aérer. Cela sans lâcher cependant le fil de mon travail d'écriture.Au devant de la vitrine d'un libraire, je remarquai la silhouette d'une sorte de druide à longue barbe blanche occupé à dédicacer un très épais Goya, noir à lettres d'or. L'image de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2016

Giono au secours de Martel.

    Cette lettre est connue puisqu'elle figure - entre autres, d'où je la tire - dans le Giono, ce solitaire de Romée de Villeneuve paru en 1955. Sans doute est-elle également reproduite dans Le Contadour, un foyer de poésie vivante, la thèse de Lucette Heller-Goldenberg parue aux Belles lettres en 1972 et figure-t-elle aussi, paru plus récemment encore, dans le numéro 107 de la revue Alpes de Lumière consacré à Eugène Martel en 1991. Pourquoi alors la "ressortir" ? Eh bien, parce qu'elle le mérite ! À défaut de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]