01 août 2016

Quel grand artiste ne meurt...

   Dans L'origine du monde de Serge Rezvani l'on peut lire ceci qui m'a interpellé : « Quel grand artiste ne meurt déçu de lui-même ? Arrivé à l'instant ultime, Virgile n'avait-il pas demandé que l'on détruise ses écrits ? De même Kafka... » De deux choses l'une : soit Serge (Fiorio) n'est pas un grand artiste au sens où l'entend l'écrivain, soit ce que ce dernier écrit là est sujet à caution car tout à la fin de sa vie - mais il est vrai pas à l'instant ultime précisément - le peintre de Montjustin n'a pas renié ni... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2016

Les provençales cuisinent.

   C'est l'association reillannaise Le Cercle de famille qui demanda tout naturellement un dessin à Serge pour en faire la couverture de son « choix de recettes d'une origine très ancienne, modeste et noble, avec l'espoir de faire naître en vous le désir de cuisiner provençal ». Il est encore précisé en avant-propos que « ce livre est édité en vue de subvenir aux frais de fonctionnement et d'entretien du Cercle de famille. Ce cercle réunit les personnes du 3ème âge de Reillanne en Haute-Provence ». Gourmand et gourmet... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 août 2016

Une lettre d'Adrienne Cazeilles de septembre 1992.

Adrienne Cazeilles * Traduzione a cura di Agostino Forte : Una lettera di Adrienne Cazeilles del settembre 1992. 10 settembre 1992 Mio caro Serge, la pioggia mi costringe in casa e ne approfitto per tener fede alla promessa che vi avevo fatto (e che mi ero fatta) di scrivervi sul bel libro che ho ricevuto più di un mese fa. Non che abbia bisogno della pioggia per pensarvi e neppure perché la pioggia mi sia insopportabile, al contrario – e voi lo sapete bene. Ma vi dirò che sfogliare questo libro è come fare un bagno... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2016

Le titre.

   Tout en m'accusant bonne réception de livres commandés, un correspondant, à qui j'avais fait part de mon projet d'édition d'un album Fiorio, me parle en retour et à ce propos de « voyage dans le temps ». Détail. Photo Bibi. Et alors, relisant son message, je me dis tout à coup que ce monsieur vient peut-être bien de me fournir là le titre de l'ouvrage à venir car, du début à la fin de sa carrière, il s'agit bien de cela : c'est bien cela que Serge peintre entreprend au sortir de l'enfance et conduit à son terme... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2016

Giono au secours de Martel.

    Cette lettre est connue puisqu'elle figure - entre autres, d'où je la tire - dans le Giono, ce solitaire de Romée de Villeneuve paru en 1955. Sans doute est-elle également reproduite dans Le Contadour, un foyer de poésie vivante, la thèse de Lucette Heller-Goldenberg parue aux Belles lettres en 1972 et figure-t-elle aussi, paru plus récemment encore, dans le numéro 107 de la revue Alpes de Lumière consacré à Eugène Martel en 1991. Pourquoi alors la "ressortir" ? Eh bien, parce qu'elle le mérite ! À défaut de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2016

Rencontre et article de Claude-Henri Rocquet

   Voilà l'article que Lucienne Desnoues m'avait un jour photocopié et qui, bien des années plus tard, participera à ma rencontre providentielle avec Claude-Henri Rocquet. En pleine rédaction de Pour saluer Fiorio, je décidai de descendre un moment au marché d'Apt pour un peu m'aérer. Cela sans lâcher cependant le fil de mon travail d'écriture. Au devant de la vitrine d'un libraire, je remarquai la silhouette d'une sorte de druide à longue barbe blanche occupé à dédicacer un très épais Goya, noir à lettres d'or. L'image de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2016

Quelques impressions, commentaires et confidences de François-Mangin Sintès

Bonjour André, Comme toujours, lu avec beaucoup de plaisir et d'émotion tes chroniques de ce début août. Dire et redire que la boucle, la vie de Serge, sa vie en miroir, se referme sur elle-même sans le moindre accroc, remord, regret, comme la circonférence d'un cercle parfait qui s'inscrit dans le temps, voilà un sujet que nul ne peut contester. Il est bon de le rappeler et de l'écrire. Gourmand et gourmet. Mon bonheur quand j'amenais des plats cuisinés que nous partagions c'était le voir ramasser jusqu'à la dernière goutte de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2016

J'ai toujours pensé ceci...

   J'ai toujours pensé ceci : chacun se crée la réalité qu'il a mérité. Christophe Colomb a rencontré les rivages des royaumes d'Amérique parce qu'il avait eu l'audace de les susciter. Jamais la réalité n'a déçu celui qui avait le courage et l'imagination nécessaire pour croire en elle. Ces trois déclarations sont de l'écrivain Alain Fournier. À croire que, artiste ou pas, nous sommes au centre - et créateur - de « ce qui nous arrive » ! Et Isabelle, épouse de Jacques Rivière, dit, évoquant son fameux frère : «Il a le... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2016

Foire d'Ongles 2016

   Rendez-vous demain dimanche 14 août, dès 9 heures, sur le stand Serge Fiorio qui sera installé à l'Espace des Métiers du livre et de l'écriture de la foire agricole - et littéraire ! - d'Ongles dans les Alpes de Haute-Provence. Ongles où se trouve un musée des anciens harkis et de leur famille qui, bien sûr, sera aussi à visiter : Maison d'Histoire et de Mémoire Pour plus de détails sur cet événement, écouter : 33ème édition de la Foire agricole d'Ongles  Dans les rues d'Ongles ce jour-là... Et ce soir :... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2016

Une lettre de Marie Mauron.

Marie Mauron
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]