01 avril 2015

Le jardin secret de Serge Fiorio par Jacques Ibanès.

   Serge Fiorio demeurait le plus souvent à Montjustin, mais de façon très régulière et sans jamais en avertir ses proches, il quittait  son village du Luberon pour une destination qui était demeurée jusque-là inconnue. Des recherches sur les différents avatars de la Sainte Victoire dans le bassin méditerranéen m’ont amené à m’intéresser au peintre Franz Karl Kebel (en réalité Knebel) qui transposa le célèbre massif aixois en motif de fond de son tableau représentant l’abbaye San Nilo à Grottaferrata. Serge Fiorio... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 avril 2015

Habemus Fiorio !

   Voilà l'enfant, le petit deuxième ! Du jour où l'on en écrit le premier mot, la première ligne qui, en appelant d'autres, se tient debout toute seule, à celui où l'on a, alors physiquement, le poids de l'ouvrage en ses mains, bien des choses se découvrent à vous, se passent en vous, se déroulent, s'expérimentent en douce : vous êtes partie prenante dans l'aventure dont vous auriez cru, au départ, être et devoir rester le maître souverain. Mais, croyant écrire de votre propre chef sur le sujet, c'est - et sans que vous n'y... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2015

Portrait par Marcel Coen.

   Cette photo fait partie d'une série prise un même jour des années 1960, et un dimanche, sûrement, puisque c'était presque chaque dimanche que, pendant des années, Marcel Coen montait de Marseille avec Jo — je ne lui ai jamais connu d'autre prénom que ce diminutif — son épouse, chez les Fiorio à Montjustin. En fait, depuis qu'il avait découvert la peinture de Serge dans les années cinquante et qu'il était aussitôt venu rencontrer et photographier l'artiste (encore installé au presbytère). Ses premières visites à... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 avril 2015

Une lettre de Pierre Magnan.

  Traduction de notre ami Agostino Forte : Una lettera di Pierre Magnan     Pierre Magnan Revest St.... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 avril 2015

Le billet de François Mangin-Sintès.

   J'adresse bien des salutations sympathiques au Monsieur qui t'a adressé ces clichés et qui, comme tant d'autres, a gravi les marches d'escalier de la maison de Montjustin pour se rendre à l'atelier et « passer commande d'un tableau » pour ensuite, bien des années après, nous le donner à voir pour notre plus grande satisfaction.Je n'ai jamais assez bien mesuré l'extraordinaire succession de rencontres que Serge a pu faire dans sa vie de peintre et l'importance qu'il leur accordait. Il était très à l'écoute de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2015

Propos recueillis par Stéphane Rochette.

 PS : de la part de Stéphane Rochette :    Il faut savoir que lorsqu'on lit cet article, on a l'impression que Serge a été enregistré et que ses propos ont été retranscrits tels quels. Ce n'est pas la vérité ! En réalité, j'avais préparé quelques questions à poser à Serge, et, au cours d'une après-midi passée dans son atelier, je l'ai fait parler de ses années en Haute-Savoie. Ensuite, à la galerie, je me suis appliqué à écrire ces années-là en me mettant à la place de... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2015

Habemousseunpeudepub !

Habemus Fiorio !    Voilà l'enfant, le petit deuxième ! Du jour où l'on en écrit le premier mot, la première ligne qui, en appelant d'autres, se tient debout toute seule, à celui où l'on a, alors physiquement, le poids de l'ouvrage en ses mains, bien des choses se découvrent à vous, se passent en vous, se déroulent, s'expérimentent en  douce : vous êtes partie prenante dans l'aventure dont vous auriez cru, au départ, être et devoir rester le maître souverain. Mais, croyant écrire de votre propre chef sur le sujet,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2015

Louis Pons et Serge.

   Les chemins et les carrefours d'Internet, ce tout nouveau et très moderne Hermès, m'ont, je ne sais comment, tout à l'heure dirigé et conduit vers le dessinateur Louis Pons dont Serge m'a parlé quelquefois. Leurs rapports, dans les années cinquante, ne furent jamais très suivis, ni fructueux, il me semble ; mais les deux artistes se rencontrèrent bien des fois dans l'amitié de Lulu, Lucien Henry, le fameux seigneur de Forcalquier, comme certains de son proche entourage avaient fini par surnommer cet... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2015

Serge par Sylvie Giono.

     En général, je suis d'une nature optimiste, les amis qui me connaissent le savent. Pourtant, il est des moments où, comme chez tout un chacun, rien ne va plus, les rouages grippent et dérapent. Dans ces moments-là, on a envie de rencontrer quelqu'un qui puisse vous aider à vous remettre sur les rails pour repartir dans la bonne direction, le moteur pétaradant d'énergie. Pour moi, cette personne (qui me manque aujourd'hui), c'est Serge Fiorio.   Ma famille a toujours été réduite, mon père et ma mère... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2015

Texte de Georges Mounin.

   Voici, resté dans son jus, un texte du linguiste Georges Mounin qui enseigna d'abord l'italien à l'École normale d'instituteurs d'Aix-en-Provence. Quelques lignes de sa fiche Wikipedia nous renseignent : Louis Leboucher, dit Georges Mounin, est un linguiste français né en 1910 et décédé en 1993, professeur de linguistique et de sémiologie à l'Université d'Aix-en-Provence. Il s'est souvent déclaré fervent disciple du linguiste français André Martinet. Ses œuvres traitent un vaste ensemble... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]