Ah ! les voilà enfin les visages des mystérieux traducteurs de nos billets du français en italien !

Le grand tout blanc, c'est Agostino le mage, le petit, tout noir, c'est Léo, son enfant de chœur. Avec cela, pas un mot plus haut que l'autre, autant dire une équipe parfaite !

Photo Agostino et LéoPhoto Paparazzi

Et à force de traduire, ils vont bientôt finir par abolir la frontière, jeux vœu dire quil vont cent doutes écrire et parlaid franç'est mieux que nous ! Une fois élus ensemble à l'Académie Française, il nous faudra leur trouver un fauteuil double et une épée commune en forme de botte (pour les coups de pied aux fesses ce sera pratique !), sans compter les deux bicornes (pour le reste !) !

J'en tremble, est-ce qu'on a bien tout ça à Paris en magasin ?

Du jamais vu sous la Coupole ! Mamma mia ! Giscard et consorts ont d'ores et déjà tout intérêt de se tenir à carreau pour les fameuses séances du Dictionnaire !

En tout cas, un grand merci à eux deux pour le travail qu'ils font passionnément en faveur du blog Serge !