01 août 2014

Mise en page.

   La mise en page d'un Intérieur se faisait toujours à la mine de plomb sur la toile vierge à l'aide d'un compas et d'une règle graduée, rigoureusement, comme travaillent les architectes. Géométrie appliquée dans l'espace ! Ce à quoi Serge excellait tout en étant resté à peu près nul en mathématiques. Il aimait construire ainsi, en confrontant son intuition d'artiste avec les volumes et la perspective, ses points d'ancrage et ses lignes de fuite. Son tempérament aimait cet exercice — pour lui comme un jeu passionnant... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 août 2014

Or intérieur.

   Quelle belle manifestation physique de la formule — magique ? — chère au poète O V de L. Milosz : « Le planement muet de l'or intérieur » ! Or intérieur qui, par les ailes de la lumière, semble justement planer ici dans l'atelier, tout à fait comme chez lui ! Le photographe inconnu. En effet, à ce moment-là dans l'air, à cette heure, un certain or très particulier enrichit encore chacune des œuvres en exposition, les dore subtilement, comme à la feuille ! tandis que Serge... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2014

Le Musée Marceau Constantin.

   Hier matin, tout en sirotant — comme j'aime le faire de temps en temps — le café du matin à la terrasse d'un petit bistrot d'Apt, je fis la lecture d'un article qui m'interpella dans le journal du jour : on y parle d'un peintre qui a droit à son musée public personnel dans son petit village natal du Plateau d'Albion : St-Christol ! L'artiste — de 92 ans aujourd'hui — s'y est retiré après une belle carrière, et il y peint encore ! J'avoue que je n'ai, jusque-là, jamais rien vu de mes yeux vu du travail de Marceau... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2014

Sur le chevalet.

   Que bout-il aujourd'hui à l'atelier dans la peinture de Serge ? De la neige, à perte de vue avec, tout au bout, comme dans un rêve, la silhouette d'un gros village — plus qu'on ne voit — qu'on devine, éclairé sur le noir charbonneux du ciel. Visiblement, le tableau n'est pas tout à fait terminé, reste encore au peintre à parer la neige de quelques uns des somptueux détails végétaux dont il a le secret : « Mais ce sera tout pour cette fois ! » me semble-t-il l'entendre dire, comme pour se défendre, tout en... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2014

Des figures et des masques....

  Comme son nom l'indique, la Commedia dell'arte est d'origine italienne, n'est-ce pas ? Serge Fiorio aussi ! C'est sans doute à cause de ces fortes et puissantes racines que ce théâtre populaire peint à partir des souvenirs, des réminicences, des résurgences du Carnaval de Taninges de sa jeunesse, ressuscite sur les Carnavals de Serge l'ambiance burlesque, insolite et mystérieuse crée par des acteurs qui ne sont pas des professionnels : tout le village participe alors, se la joue ! en inversant des rôles et, faisant des... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2014

Invitation au voyage.

   N'en déplaise à Isidore Ducasse et à ses descendants spirituels, voilà une « rencontre fortuite » plus engageante vers le rêve et l'imaginaire — plus féconde aussi, plus poétique — que celle, célèbre, mais si atrocement sèche et rébarbative « d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection ». Photo X, droits réservés. Je me suis toujours demandé pourquoi le comte de Lautréamont avait choisi une image d'un aussi mauvais goût et d'une telle froideur d'esprit pour illustrer... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 août 2014

9èmes Rencontres de la parole.

   Il s'agit cette année des 9èmes Rencontres de la Parole pour lesquelles, à leur création, Serge avait offert l'image de ce Marché au village bien situé géographiquement par ici et lieu visiblement fertile sur sa toile en rencontres et en paroles, justement. Serge était un habitué — le dimanche matin — du marché de Reillanne où il aimait se ravitailler et tailler le bout de gras avec les uns et les autres. Quand il y arrivait tôt, après être allé prendre le café chez ses amis Henriette et Emile Lauga, il aidait... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2014

L'olivier.

   L'olivier ! Serge en planta deux ou trois cents à Montjustin avec son frère Aldo, en terrasses plein sud, face au Luberon. En bons carriers qu'ils furent tous les deux dans leur jeunesse haute-savoyarde, ils firent les trous à l'explosif ! Serge était allé quérir lui-même des souquets (éclats pris au pied, à la souche — d'où vient le mot souquet d'ailleurs ! — portant un petit rameau vivace) à Aups dans le Var. Il leur fallut les arroser les premières années, les tailler gentiment, les tenir propres... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2014

Un monument aux mots ?

    A force d'en entendre et de m'en trouver souvent émerveillé, j'ai un jour eu envie de recueillir ce qu'on appelle des mots d'enfants, d'en récolter assez pour en faire un recueil sous un titre qui, en pendant, plein d'humour, en donnerait le ton : Les Nouvelles Pensées de Pascal. Quand je lui parlai de mon projet, Serge — toujours partant pour ce genre d'aventure — en dessina aussitôt l'affiche, cocasse, devant servir à inviter les gens à m'envoyer leur trouvailles pour alimenter et enrichir... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2014

Serge Ripert.

De retour du château de Caseneuve au-dessus d'Apt où se tient actuellement et jusqu'au 27 août seulement, une magnifique double exposition Ripert-Chabaud, j'ai tout de suite souhaité écrire quelques lignes sur l'œuvre peint de Serge Ripert pour partager ici ma découverte. L'art consommé d'Auguste Chabaud mérite, bien sûr, lui aussi bien des éloges que nous lui ferons également de grand cœur dans un compte rendu ultérieur et plus approfondi de cette exposition à voir, par contre, dès que possible ! Exposition ouverte tous les... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]