Voici le Manège dont Picasso vola l'affiche à son jardinier venu visiter l'exposition Fiorio à la Galerie 65 de Cannes en 1969.

C'est le photographe Lucien Clergue — ami commun de Serge et de Picasso — qui la découvrit peu de temps après punaisée en bonne place dans l'atelier du maître à Notre-Dame de Vie.

Il est bien connu que Picasso aimait, avec le talent qui était le sien, puiser librement dans les œuvres d'autres peintres pour, au fond, les interpréter à sa manière, c'est-à-dire peindre sur la peinture. Aussi, peut-être qu'au gré d'une vente ou d'une exposition (quoi que les expos Picasso vont, comme tant d'autres, se faire rares vus les tarifs pratiqués aujourd'hui par les assurances) nous découvrirons un jour de sa main un Manège ou un cheval tout simplement, ayant un air de famille avec celui-là. Ce serait et ce ne serait pas étonnant !

Litho Manège- Cannes 69

Lithographie tirée de ce Manège chez Mourlot, à Paris pour le compte de la Galerie 65 de Cannes, en 1969.

Si je me souviens bien, quand Claude-Henri Rocquet posa à Serge la question de savoir pourquoi, d'après lui, Picasso avait de l'admiration pour cette œuvre et lui avait effectivement rendu un bel hommage en en accrochant l'image dans son immédiat environnement de peintre, Serge lui répondit sans sourciller : « C'est sans doute que, cela, Picasso savait qu'il ne pouvait plus le faire ».

En revanche, dans l'atelier, à droite du chevalet, à l'endroit qui, — tout le temps qu'il resta à Montjustin — fut longtemps la place du premier Portrait de Giono, Serge choisit, en remplacement, d'installer la reproduction du Repas frugal de Picasso, gravure réalisée en 1904 — l'artiste ayant alors 23 ans —représentant un couple de gens pauvres visiblement, lunaires — des saltimbanques ? — efflanqués, émaciés, accablés par la vie, attablés côte à côte devant une assiette, deux verres et une bouteille. Tout cela épars sur une nappe avec un quignon de pain.

Les peintres dialoguent souvent à travers le temps et la distance par œuvres interposées !

Picasso Le repas frugal

Sur le même sujet : sergefiorio.canalblog.com/archives/2016/03/28/33576053.html

 

 

Autre chose. 

Pour visiter les troglodytes de Jules Mougin à Chemellier 49320 :

Merci à vous de diffuser les mots si jouissifs de Jules. 
Nous sommes aujourd'hui les heureux habitants des troglos où Jules "imprimait" sa trace dans le roc, comme le faisait Cro-Magnon. 
Nous sommes toujours heureux de recevoir les curieux qui souhaitent découvrir ce lieu magique. 
Notre numéro : 02 41 44 11 79 
Manuel et Dorothée