02 avril 2014

A la fenêtre de l'atelier.

  Comme le peintre, à cette heure déserte, est peut-être en train de faire une sieste dans sa chambre, d'en écraser tous rideaux tirés, un petit tube, groggy, lui, comme un boxeur, se repose et —qui sait ? — rêve d'un tout autre état définitif de son existence ; d'être bientôt, de devenir grâce au peintre, instrument du murmure de l'eau ou de celui du vent, grand feuillage par exemple ! Dans l'attente, endormi comme un tout petit enfant dans sa barque de carton, il vogue ! sans se presser, il voyage sur place ! Les hauts... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 06:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]