Bonjour André,

Je suis content de retrouver mon petit texte sur le blog. En quinze jours d'existence, les archives comptent déjà 5 pages , la plupart illustrées de photos et de tableaux, un véritable livre ouvert qui s'enrichit chaque jour d'une nouvelle page. Je trouve la formule vivante et dans le ton de l'esprit Fiorio. Je regrette cependant le manque d'audace des internautes à se manifester.

Avant la sortie de ton Habemus Fiorio !, il ne faudra pas oublier d'en faire la promo comme disent les médias et en proposer des extraits sur les pages de lecture du blog. Le choix de la couverture est important, as-tu déjà une idée précise ?

Ce matin sur France Culture, promo de l'expo HCB à Beaubourg, invités : le Directeur du musée et le Commissaire de l'exposition. Elle s'achève en juin. 500 photos sont exposées, en trois parties : avant la guerre, la guerre 39-45, les voyages à travers le monde.

Dans un enregistrement sonore de 1995, HCB parle simplement des rapports entre peinture et photo. Je comprends qu'il se soit bien entendu avec Serge : "La pensée abstraite c'est très dangereux, c'est la sensation qui compte..."  ou encore : "La photo en elle-même ne m'intéresse pas, c'est d'être dans la vie, dans le moment immédiat, la plénitude dans l'instant ". Il a été photographe malgré lui, il voulait devenir peintre, tu connais l'histoire, et je pense que dans l'atelier il devait se sentir en bonne compagnie avec Serge.

La victoire de l'arrêt du projet de construction d'un aéroport à Nantes est due à la mobilisation massive et ininterrompue de la population locale, uniquement. Des hommes et des femmes déterminés à défendre leurs "vraies richesses" face à la toute puissance de l'Etat. Cette victoire justifie la crédibilité de ton analyse sur l'échec des habitants du plateau d'Albion face aux missiles nucléaires. Même si la parole de René Char est un cri qui résonne encore !

Parmi tes nombreux amis ou connaissances, sont-ils nombreux ceux qui se sont manifestés pour ton initiative à créer un blog destiné à Serge et ouvert à tous ?

Je t'embrasse.