13 février 2014

L'impression d'Otto Conzelman.

     Un monde — on l'a souvent dit — où l'air s'est immobilisé et où le temps s'arrête. C'est le monde naïf d'avant la Chute où il n'y a rien qui effraie et rien qui répugne. Une irréalité presque ingénue, agissant sans bruit, s'y fait sentir mais, contrairement à celle du surréalisme en vogue, cousu de fil blanc, on ne saurait bien dire d'où elle vient. Au lieu de vouloir à tout prix faire dresser les cheveux ou donner des frissons, le surréalisme de Fiorio ne fait, lui, qu'ajouter encore à ce sentiment de bonheur... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 06:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2014

Un orage.

      C'est Serge qui tient le tableau en ses mains pendant que je fais la photo. Ce jour-là, nous en avons plusieurs " à mettre dans la boîte " puisqu'on en devine deux ou trois autres encore en attente dans l'ombre, debout à ses pieds, au pied de l'atelier.  Jour de printemps, sans doute : en haut de la photo, sur une petite branche en plein soleil pointe un joli petit bourgeon de sureau.  Sur la toile, par contre, l'orage est là qui ne gronde peut-être pas encore, mais pas loin, concentré, dans... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 06:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]