11 février 2014

Nadia Boulanger.

   Serge était un admirateur du talent, autant qu'un défenseur, de cette haute figure du monde de la musique — professeur de composition, pianiste, organiste et chef-d'orchestre de réputation internationale, 1887-1972 — que fut Nadia Boulanger. C'est à son contact, dans son sillage, et grâce à son enseignement rigoureux, sans concession, que nombre de grands chefs et autant de compositeurs virent leur talent éclore et monter en flèche. C'est elle encore qui, par une extraordinaire sensibilité à son œuvre,... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 07:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2014

Beau témoignage direct.

 Beau témoignage direct que celui que m'envoie aujourd'hui amicalement François Mangin-Sintès ! Bonjour André,Il a suffi que je dise que Serge aimait la musique pour que tu puisses évoquer d'une belle façon leurs noces communes. Cet aspect de sa personnalité est mis pour la première fois au grand jour sous forme de triptyque, si j'ose dire :L'aspect biographique, l'univers familial des premières années avec les premières notes entendues, le rapport intime entre la musique et sa peinture, enfin le pur... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 07:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2014

Titres

   Pour le choix d'un titre, Serge oscillait entre deux genres, principalement. Celui qui donnerait au tableau son nom de baptême, si l'on veut : Haute combe, l'Ouberle, Chanteperdix, La Croupatassière, Roche amère, La Fumeirasse, Sauvan, Le rêve du vigneron, Bissargue, les Aupellières, noms pris dans le répertoire des noms du pays, des fermes ou des lieux sauvages. Il le notait tout de suite dans le carnet de sa mémoire quand, au passage, l'un d'entre eux lui plaisait ou l'amusait au cours de promenades. —Toi qui... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 07:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2014

Alchimie.

Nombre d'artistes de tous genres —des écrivains surtout — déclarent volontiers dans leurs interviews qu'ils auraient bien aimé, d'une façon ou d'une autre, faire de la musique. Jamais je n'ai entendu Serge abonder dans le même sentiment d'insastisfaction intérieure. Non qu'il ait été, je crois, tout à fait satisfait de lui-même, mais comblé, par contre, par les plaisirs et les bonheurs profonds que lui procurait à lui seul l'art de peindre, ceux-là ajoutés à celui de pouvoir aussi les partager autour de lui, à la ronde. Peut-être... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 07:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]