07 février 2014

De la guerre à la Paix.

   En dehors de l'œuvre picturale qui, loin de là, n'a pas fini de nous étonner, rien que la vie elle-même de Serge mériterait à elle seule un énorme dictionnaire à je ne sais combien d'entrées ! La toute première, par exemple, en ouvrirait les pages sur le souvenir de voitures militaires, bondées d'hommes en armes et toutes pavoisées de petits drapeaux français, partant à la file indienne vers le front pour la guerre de 14. Serge disait s'en souvenir "comme si c'était hier" — malgré qu'il ait été alors haut comme trois... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2014

Couleur de rêve.

  Détail d'un Rêve.       "Enfant, j'ai rêvé de peindre. Et puis j'ai peint mes rêves ! " C'est ainsi, par ces mots, que Serge tentait un jour d'expliquer, à des visiteurs curieux de savoir, pourquoi tout simplement il peignait et comment, au début, "ça c'était passé ". Effectivement, le rêve a toujours gardé, tout au long de sa vie d'homme et d'artiste, une grande présence impressionante, féconde, tutélaire ; terrain fertile par nature pour le peintre, la réalité, même la plus banale — mais vite... [Lire la suite]
Posté par SergeFiorio-blog à 14:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 février 2014

En préparation d'une exposition.

   Dans les années 60. Serge essayant un cadre à un Manège sous l'œil intéressé de sa vieille mère dont le portrait sur paysage se trouve derrière elle en compagnie d'une toile, majeure, elle, également peinte sur bois : La Mort du Camarade. A gauche du peintre, une Neige toute en hauteur, très profonde, qui témoigne d'une parfaite et totale maitrise de la profondeur de champ. Chez les Fiorio, comme on le voit, tricotage de bas et peinture font bon ménage. 
Posté par SergeFiorio-blog à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]